9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 15:23
Cette étape virtuelle célébre la traditionnelle route du bagne emprunté jadis par les galériens qui passaient enchaînnés sur le chemin du fief des galères à Aytré, avant d'être embarqués à Saint-martin sur l'île de Ré puis ensuite emmenés en Guyane.

Cette étape virtuelle célébre la traditionnelle route du bagne emprunté jadis par les galériens qui passaient enchaînnés sur le chemin du fief des galères à Aytré, avant d'être embarqués à Saint-martin sur l'île de Ré puis ensuite emmenés en Guyane.

Il était 16h30 heure française, quand l'Hermione du Team Notre Transat a mouillé l'ancre devant l'île du diable.

Il était 16h30 heure française, quand l'Hermione du Team Notre Transat a mouillé l'ancre devant l'île du diable.

 

Pour info "L'île du Diable : la plus petite (14 hectares), et la plus innacessible car le débarquement sur l'île n'est pas autorisé au public. Autrefois les alentours des Iles étaient infestés de requins attirés par la présence de l’abattoir sur l’île Royale, ainsi qu'à cause des forts courants, l’accès sur l'île était extrêmement difficile. C’est sur cette île qu'étaient déportés les prisonniers politiques dont, entre autre, Albert Dreyfus. Les prisonniers de l'île du Diable vivaient dans des maisons individuelles, se faisant eux-mêmes leur cuisine, pouvant cultiver un bout de terre et avoir quelques animaux... " [Extrait de : http://www.carnetderoute.fr/index.php?page=iles_du_salut)

Partager cet article

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article

commentaires