28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 15:35

logominifastnet2013

Un petit quart d'heure, c'est ce qu'il a manqué à nos deux ministes rochelais pour s'imposer !

Mais quelle superbe performance pour ces nouveaux venus sur le circuit mini !

C'est donc "Pas de futur sans numérique" de Ian Lipinski et Charlie Pinot qui est arrivé en tête à 15h 42' 07.

Une victoire aussi pour un autre rochelais Marc LOMBARD car c'est l'architecte de leur nouveau bateau de série l' " Argo 6.50" avec qui ils ont gagné ce 28ème mini-Fasnet !

Repost 0
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 07:24

2013-06-28_8h30-serie.jpg

Le pogo 2 n° 529 - "LMS" - en rose (en bas de la meute) - s'emble avoir fait un déclage Sud plutôt favorable.

 

En tout cas à bord Arnaud CHAIGNE et Jean-Loup CHENARD (purs produits du Pôle Atlantique 6.50 de La Rochelle où ils s'entraînnent ensemble depuis février 2012) méritent de faire le casse du siècle !!!


Mais attendons la fin pour nous réjouir car il sont 7 bateaux à pourvoir encore l'emporter à moins de 70 milles de l'arrivée !

 

 

Ré-écouter Arnaud (avec Julien aussi en course sur MARIOLE) à RADIOCOLLEGE


Repost 0
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 06:27

2013-06-28_7h30.jpg

Alors que Gwénolé GAHINET et Grégoire MOULY remportent haut la main sur le proto 800 la (couronne du) 28ème édition du Mini-Fastnet, la lutte fait rage pour 2ème place :

Parmi les cinq bateau qui jouent le podium, on ne compte pas moins que 3 bateaux (et 4 skippers) qui s'entraînnent au Pôle Atlantique 6.50 de La Rochelle !!!

- Louis SEGRE et Jean-Loup CHENARD - en bleu - sur le 679 "ROLL MY CHIKEN" qui semle avoir pris un petit avantage,

- Julien PULVE et Etienne BERTRAND (propirétaire et archi du bateau) - en vert plus foncé - sur le 802 "CHASSEUR DE PRIME",

- Arthur et Philippe LEOPOLD LEGER - en vert plus foncé - sur le 709 "MECENAT CHIRURGIE CARDIAQUE".

 

Cliquez sur l'image pour suivre ce final passionnant !

Repost 0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 18:09

2013-06-25-19h-minifasnet.jpg

 Aller sur le site en cliquant sur l'image ci-dessus et selectionner vos (nos) favoris en deroulant le bandeau vertical noir "TEAMS"

 

Voici (sauf erreur ou oubli) de ma part les mini qui s'entraînnent au Pôle Atlantique 6.50 de La Rochelle :

 

FRA 679 Proto Roll My Chicken Louis SEGRE David RAISON louissegre.com
FRA 788 Proto Chache Louis Marie BILLOT Caroline VIEILLE
FRA 802 Proto Chasseur De Primes-agb Julien PULVE Etienne BERTRAND
FRA 850 Proto Groupe Sefico Stanislas MASLARD Paul MARETTE stan.malard.fr
FRA 219 Série Mariole.fr Julien BOZZOLO Christophe OZOG
FRA 483 Série Prepa Nautic:mecenat Chirurgie Cardiaque Yann LE PAUTREMAT Yann DUBE prepa-nau...helle.com
FRA 529 Série Lms Arnaud CHAIGNE Jean Loup CHENARD lmsintl.com

 

Repost 0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 17:37

map2013_06-14-18h37.jpg

 

 

Proto


7ème 679 Roll My Chicken Louis SEGRE
10ème 551 Défense Assurances Henri PATOU
12ème 788 Chacahe Louis Marie BILLOT
Série


7ème 529 Lms Arnaud CHAIGNE
18ème 488 Diffuselec-Zébulon Arnaud GENTIEN
37ème 581 Kaya Ropes Tolga Ekrem PAMIR
39ème 511 Bingo David GENEST
41ème 445 Roxane Benoît YANNIC
AB 504 Manupoki Pierre GAINZA
Repost 0
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 12:53

" La saison de Mini a débuté depuis quelques semaines. Au pôle dédié à cette classe, Jean Saucet, entraîneur, compte pas moins de 18 marins. Une première.

 http://www.sudouest.fr/images/2013/05/17/1056323_1340452_460x306.jpg

Entouré de Yann Le Pautremat (à gauche), d’Arnaud Gentien et Louis Segré (à droite), Jean Saucet a toujours un bon conseil à donner. (photos dominique jullian)

La cuvée 2011, lors de la Transat La Rochelle-Bahia, n’avait pas été très savoureuse pour les ministes rochelais. Au port des Minimes, à La Rochelle, à l’Atlantique 6.50, Jean Saucet entraîne actuellement la cuvée 2013 avec le souhait de faire mieux.
Depuis sa création en 2010, cette structure accueille les marins désirant participer à l’épreuve reine de la discipline, ayant lieu tous les deux ans : la Mini Transat. La prochaine édition, dont le départ sera donné le 13 octobre prochain, ne partira pas de La Rochelle mais de Douarnenez avec comme but de relier Pointe-à-Pitre (Guadeloupe).


« Une envolée »
Prise de pouls à six mois du départ de la Transat. Attablé paisiblement dans une petite salle du Pôle France, Jean Saucet l’entraîneur fait le point avec trois de ses protégés (Louis Segré, Arnaud Gentien et Yann Le Pautremat). À l’arrivée de la dernière Transat à Bahia (Brésil), il déclarait vouloir au moins 10 marins pour la prochaine édition. « Là, on n’est plutôt pas mal, s’exclame-t-il. À ce jour, on a 19 bateaux sur le plan d’eau rochelais qui se préparent pour la prochaine Transat dont quelques- uns pour celle de 2015. Il y a eu clairement une envolée depuis la dernière édition. » 13 marins devraient ainsi participer à la Transat entre Douarnenez et Pointe-à-Pitre.
Le fonctionnement reste le même. Les marins paient une cotisation annuelle de 500 euros et profitent ainsi des enseignements du capitaine Saucet, en matière de navigation, et de Jean-Yves Bernot pour tout ce qui touche à la météo et au routage. « Chacun mène son projet de son côté avec des objectifs différents, à hauteur de ses moyens et de ses espérances en termes de résultats, souligne Jean-Saucet. Il y en a qui sont là pour gagner, d’autres qui sont là pour traverser la mer sur leur petit bateau. Dans cette classe, on retrouve des mecs qui aimeraient bien devenir François Gabart et des gars qui sont là par pur plaisir pour faire une course avec les copains. »

Il poursuit en désignant Louis Segré : « Il y a une grosse différence de niveau et de prétention entre Louis qui va gagner, et un marin comme Julien Bozzolo qui sera très content d’arriver de l’autre côté et de boire un ti-punch à sa descente du bateau. »
Tout type de profil
Depuis quelques semaines, la quinzaine de marins suivis par Jean Saucet est rentrée dans le vif du sujet. Deux courses ont déjà eu lieu : la Demi-Clé (de Locmiquélic à Pornichet en double) et la Pornichet Select 6.50). Actuellement, la UK Fastnet est en train de se courir. Les entraînements à La Rochelle ont repris à la fin de l’hiver afin de préparer la saison de course avec en point d’orgue la Transat Douarnenez - Pointe-à-Pitre. Avant cela, les ministes ont choyé leur embarcation. Mais selon le profil de chaque marin, l’emploi du temps n’est pas le même.
Car dans cette classe de bateau, les disparités de moyens s’avèrent donc importantes. Certains marins professionnels peuvent se permettre de travailler en continu sur leur embarcation, tandis que d’autres, avec moins de budget, font cela sur leur temps libre. Ces derniers sont d’ailleurs majoritaires. « Parmi, les 19 bateaux que je suis actuellement, il n’y en a qu’un qui a un sponsor : Henri Patou qui vient d’arriver à La Rochelle, souligne Jean Saucet. De manière générale, s’il y a une couleur qui prédomine chez les ministes, c’est bien le rouge, car leur compte en banque l’est… dans le rouge. »

« Un vrai engagement »
Pour les entraînements, pas de salle de musculation ni de tour de stade, mais des sorties dans le pertuis. Le samedi, sur les coups de neuf heures du matin, Jean Saucet briefe ses ouailles en leur indiquant, à l’aide de son tableau noir, les caps et les distances, calculés en fonction du vent. Une fois les marins en mer, sur son Zodiac, il passe entre eux, regarde notamment comment sont réglées les voiles et les conseille sur leurs manœuvres.
Le coach aimerait faire plus mais, comme souvent, les moyens manquent. « Je rêverais d’avoir le temps de faire des sessions en partant trois jours avec trois bateaux, avoue l’homme. Mais on n’a pas le temps ni les moyens. Personnellement, il faut que je travaille à côté. Le Pôle 6.50 est un de mes clients mais il y a des semaines où je suis moins disponible. Quand Yann (NDLR, Le Pautremat, dentiste de profession) arrache des dents, il ne fait pas de mini. Ce que j’aime avec ces garçons, c’est qu’ils sont prêts à sacrifier leurs copines pour aller sur l’eau. C’est un vrai engagement de leur part car c’est réellement chronophage. »
Enfin, en tant que ministe confirmé et passionné, Jean Saucet ne cesse de tarir d’éloges sur cette classe : « C’est véritablement de la navigation à l’ancienne, on a juste un bulletin radio qu’on pourrait écouter chez soi, pas d’ordinateur, pas d’Internet. Le mini, c’est vraiment avec ta bite et ta radio. » "


Publié dans le SO le 17/05/2013 à 06h00 Par Etienne Latry

 

logoradionotretransatRé-écoutez l'émission "Notre Transat" n°6 du 13/12/12 avec Jean SAUCET : entraîneur du Pole Atlantique 6.50 de La ROCHELLE

Repost 0
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 14:44

logotrinitplymouth Giencarlo PEDOTE (et son équipier RémiAUBRUN) vient de remporter la course des proto (sur le 747 PRYSMIAN le proto Raison) en gardant son positionnemnent lègèrement à l'Ouest du peloton de tête. Il franchit la ligne d'arrivée à 14h56.


2ème :  Louis SEGRE ( et son co-équipier Martin CALMON ) ont poursuivit leur magnifique fin de course sur le 679 ROLL MY CHIKEN (plan Manuard ex: teamwork). Il franchit la ligne à 15h17. (soit 23 min après le premier).

 

3ème : Arthur LEOPOLD LEGER et son père Philippe(sur MECENAT CHIRURGIE CARDIAQUE Proto de Marc LOMBARD). Il franchit la ligne à 15h36 (soit 19 minute après le second). Rapellons qu'il on menés les deux premiers tiers de la course et ont été ensuite débordé par le 747 à l'Ouest et et par le 679 à l'Est. Difficile le marquage. Peut-être aussi un souci technique dans le sprint final (affaire à suivre).


4ème :  Louis-Marie BILLOT (et son co-équipier Amaury FOURCADE),  (sur le 788 CACHAHE Proto Axel DE BEAUFORD d'Aymeric CHAPELLIER). Il franchit la ligne à 15h46 (soit 10 minutes après le 4ème). Il avait pris la tête de la course après une judicieuse et payante option tout à l'Ouest, mais ce sont fait ensuite eux-même déborder en ce recentrant. Puis laché par Louis qui semble bénéficier d'une meilleur vitesse.

 

Bref une fabuleuse course pour la flotte de protos du pôle Atlantique 6.50 de La Rochelle

 

logoradionotretransat.jpgRé-écouter Louis SEGRE et Arthur LEOPOLD LEGER lors de leur passage à RADIOCOLLEGE


Ré-écouter Louis-Marie BILLOT (et Julien PULVE) lors de leur passage à RADIOCOLLEGE

Repost 0
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 05:58

logotrinitplymouthGiencarlo PEDOTE (et son équipier RémiAUBRUN) viennent de prendre la tête (sur le 747 PRYSMIAN le proto Raison) alors qu'Arthur LEOPOLD LEGER et son père Philippe menaient depuis le début la course (sur MECENAT CHIRURGIE CARDIAQUE Proto de Marc LOMBARD).

La nuit avait propulsé Louis-Marie BILLOT (et son co-équipier Amaury FOURCADE), hauteur d'un judicieux déclage à l'ouest, en tête au petit matin (sur CACHAHE Proto Axel DE BEAUFORD d'Aymeric CHAPELLIER) !

 

On notera aussi la fabuleuse remonté de Louis SEGRE ( et son co-équipier Martin CALMON ) qui sont revenus comme des morts de faim pendant la nuit au porte du podium

Tout semble encore possible sur ce final passionnant et l'option ouest semble toujours être favorable au nouveau leader.

triniteplymouth-proto2013-05-07_7h23.jpg


Repost 0
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 11:47

http://www.ecoledevoilecnbpp.fr/wp-content/uploads/2013/04/Pornichet-Select-6.50-Course-en-direct.jpgTous les rochelais sont arrivés à bon port.

En proto : Louis SEGRE reste au pied du podium à 1h43 du vainqueur.

NB : la victoire s'est jouée dans un mouchoir de poche avec les trois premiers bateaux en 5 minutes !

Louis-Marie BILLOT se classe 11ème et Arthur LEOPOLD-LEGER a abandonné après la déchirure de sa grande voile. C'est le momment de l'aider à en financer une nouvelle (celle d'Yves commence à manquer de vitalité :-) en cliquant sur ce lien

 

CLASSEMENT PROTO :

1-800    GAHINET Gwénolé    Watever / Nautipark    Proto    2j 06h 27m
2-747    PEDOTE Giancarlo    Prysmian    Proto    2j 06h 28m
3-667    MARIE Benoît    www.benoitmarie.com    Proto    2j 06h 32m
4-679    SEGRE Louis    Roll my chicken    Proto    2j 08h 10m
5-754    DELESNE Bertrand    Teamwork    Proto    2j 08h 21m
6-609    MARMORAT Alexandre    Désiré    Proto    2j 09h 39m
7-753    DENJEAN Pierre    Mare.de    Proto    2j 11h 12m
8-814    DE VIGNAN Emeric    Pour la Fondation ARSEP    Proto    2j 13h 50m
9-427    GUILBAUD Thomas    Shami    Proto    2j 14h 44m
10-579    GUFFANT François    logsail.com    Proto    2j 14h 52m
11-788    BILLOT Louis-Marie    Chacahe    Proto    2j 15h 06m
12-562    AVRIL Gilles    Évolution Marine    Proto    2j 18h 00m
13-196    DE CARLAN Nolwenn    Reality    Proto    En course
14-791    BOUDINOT Annabelle    agro650.org    Proto    En course
15-312    LE ROLLAND Frédéric    Night Fever    Proto    En course
NC-787    TAMME JAANUS    Ropeye    Proto    z - Abandon
NC-442    DELAUNAY Lionel    Tanxagliss    Proto    z - Abandon
NC-709    LEOPOLD-LEGER Arthur    Arthur cherche sponsors !    Proto    z - Abandon



Arrivée de Louis Segré (4ème) et Bertrand... par overlapprod

 

En série : Arnaud CHAIGNE a du rencontrer des problèmes lors de la deuxième sa fin de parcours puisqu'il ne se classe que 19ème.

Suivent ensuite dans la même heure : David GENEST, Jean-Loup CHENARD, Tolga PAMIR puis environ 1 heure plus tard : Arnaud GENTIEN et encore une heure pour Benoit YANNICK (sur un pogo 1).

NB : la victoire ne soufre aucune contestation puisque Justine METTRAUX arrive presque 3 heures avant le second !


CLASSEMENT SERIE :

1-824    METTRAUX Justine    Teamwork    Série    2j 11h 37m
2-516    PONTU Sylvain    Positif    Série    2j 14h 21m
3-512    GUICHARD Thomas    Mini Explorer    Série    2j 14h 27m
4-514    BOUYSSON Clément    No war    Série    2j 14h 46m
5-535    MARY Renaud    www.runo.fr    Série    2j 14h 49m
6-548    BAKHOUM Élise    Qeramix    Série    2j 14h 54m
7-587    HORSFIELD Craig    Naked Retreats    Série    2j 14h 56m
8-836    AUBRY Hervé    Voilerie HSD Ville de Pornichet    Série    2j 14h 57
9-810    BELLOIR Aymeric    Tout le Monde Chante contre le cancer    Série    2j 14h 58m
10-539    LIPINSKI Ian    Pas de futur sans numérique    Série    2j 15h 10m
11-819    KOSTER Simon    Go 4 it    Série    2j 15h 38m
12-737    MARCELET Julien    Région Nord-Pas de Calais    Série    2j 15h 41m
13-686    TRICAULT Yoann    C-Possible    Série    2j 16h 01m
14-832    COCHET Eric    Abers and co    Série    2j 16h 09m
15-599    LE TURQUAIS Tanguy    Terreal - Rêve d'enfance    Série    2j 16h 11m
16-755    DARGNIES Pierre-François    Kiss kiss Bank bank.com    Série    2j 16h 12m
17-818    DE PANNEMAECKER Benoît    Corderie voilerie atlantique    Série    2j 16h 15m
18-658    CASTELNERAC Bertrand     Match Box Stade Français    Série    2j 16h 30m
19-529    CHAIGNE Arnaud    LMS    Série    2j 16h 32m
20-517    PAGEAUD Yoann    Marée haute    Série    2j 17h 03m
21-511     GENEST David    Bingo    Série    2j 17h 07m
22-744    SIMONNET Bruno    El Nono    Série    2j 17h 18m
23-603    CHENARD Jean-Loup    Istuardo    Série    2j 17h 35m
24-581    PAMIR Tolga    Kaya Ropes    Série    2j 17h 44m
25-739    ETCHANDY Arnaud    Eparhego    Série    2j 18h 06m
26-482    PELISSIE Clément    EIAO    Série    2j 18h 15m
27-722    VAN DOORN Sander    Penguin in Bondage    Série    2j 18h 18m
28-668    ANDRE Olivier    Vertigo    Série    2j 18h 39m
29-612    BRIERE DE LA HOSSERAYE Lætitia     Un pied au large    Série    2j 18h 45m
30-488    GENTIEN Arnaud    Zébulon    Série    2j 18h 58m
31-407    BERNARD Florent    Droopy    Série    2j 19h 39m
32-602    ROSEN JACOBSON Robert    NED 602    Série    2j 20h 12m
33-772    ECKARDT Franck    FBE-ASIC Network    Série    2j 21h 07m
34-445     YANNIC Benoît    Roxane    Série    2j 21h 10m
35-732    LUEKERMANN Chris    Scaprat    Série    2j 21h 23m
36-655    REID Diane    One Girl's Ocean Challenge    Série    2j 21h 25m
37-435    BOULANGER Charles    Foksamouille    Série    2j 21h 27m
EC-473    LE GOUVELLO Raphaëla    respectocean.com    Série    En course
EC-785    HAM Katrina    Seanergy    Série    En course
EC-481    TOUTLEMONDE Jean-Louis    Avec Francine    Série    En course
EC-307    LE DRAOULEC Erwan    Fibera    Série    En course
NC-821    BOSSYNS Bert    Netwerk    Série    z - Abandon
NC-745    AUDRAIN Damien    Gerinter    Série    z - Abandon
NC-591    BLANCHARD Florian    Mc Technologies    Série    z - Abandon
NC-596    EVRARD Guillaume    Défis Sentiers Océans    Série    z - Abandon
NC-527    LAVAYSSIERE Hugo    Ares and co    Série    z - Abandon
NC-674    KOCH Philip    Gontran Forever    Série    z - Abandon

Repost 0
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 18:54

http://www.ecoledevoilecnbpp.fr/wp-content/uploads/2013/04/Pornichet-Select-6.50-Course-en-direct.jpg

Louis SEGRE en lice pour le podium en proto interwievé avant le départ par les organisateurs de la course du Club de La Baule.

Voir aussi le récit de son chavirage en mer du nord et ré-écouter son passage dans l'émission "Notre transat" sur radio-collège 95.9

Repost 0
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 10:38

http://www.ecoledevoilecnbpp.fr/wp-content/uploads/2013/03/Pornichet-Select-6.50-CNBPP-2013-283x140.jpgDes nouvelles des rochelais au classement de 9h30 :

En Proto, Louis sur "Roll my chicken" est 4ème à environ 50 milles de l'arrivée.

Louis-Marie BILLOT "Chachae" est 8ème et on notera l'abandon d'Arthur LEOPOLD LEGER.

 

 

 

En Série : Arnaud CHAIGNE sur "LMS" est aussi 4ème.

Suivent : David GENEST "DIngo" 21ème et Jean-Loup CHENARD "Istuardo" 22ème, Tolga Pamir "KAYA ROPES" 25ème, Arnaud GENTIEN "Z2BULON3 31ème et Benoit YANNICK "Roxane" 34ème

 

Pour suivre l'évolution de la course cliquez sur le logo de la course (pour les derniers news) ou les cartes suivantes (pour suivre les positions des bateaux) :

Pornichetselect20130422carteproto.jpg

 

Pornichetselect20130422carteserie.jpg

Repost 0
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 18:00

Repost 0
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 09:10
Repost 0
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 23:10
Repost 0
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 21:30

cancre.jpg« C'est en faisant des conneries qu'on apprend... l'important c'est de ne pas les refaire ! » auteur anonyme.

 

 

 

Le 06/05/2012 vers 1h00 :

Voilà je sais pertinemment que mon estomac ne digère pas le thé. Mais j'avais si froid en ce début de nuit que je n'ai pas pu résister à faire le malin :- "Tu veux que je te fasse un ptit thé Etienne ? " - " Oui volontiers ! ".

Me voilà en cabine confectionnant le délicieux nectar : c'est chaud, ça fait du bien... Mais à peine un quart d'heure plus tard... c'est perché au balcon arrière que je vomis à grands jets le contenu de mes entrailles !

Du coup, mal de mer encore pendant une bonne heure et, ensuite, lors de mon quart, je me suis pelé (avec rien dans le ventre) comme jamais (ou du moins bien longtemps). Bref en mer la nuit, PLUS DE THE et un équipement pour résister au froid à acquérir impérativement !!!

Mais du coup, comme dans toute chose malheur est bon : cela a définitivement tué aussi le virus que je trimbalais avec moi !

 

Le 19/04/2012 :

Pornichet, mois d'avril à ne pas se découvrir d'un fil avec un gros rhume. Au port à bord de Zébulon, je filme Arnaud G. en train de faire une épissure.

 "Tu peux me tenir ce bout dans la trappe de sécurité ?

- Pas de problème !"


Je me penche à l'arrière du bateau et là mon appareil photo tombe à l'eau !

GLOU GLOU; il coule à pic.

Un coup d'oell au sondeur : 3m20.

Me voilà en quête d'une combinaison; par chance, Arthur LL en a une à bord de son fourgon Mercedes. Me voilà en train de plonger en apnée mais je manque de souffle. On mange, la mer monte. Sur le port, je trouve à louer une bouteille de plongée et nouvelle tentative. L'eau est glacée. Arnaud a mouillé son ancre à l'aplomb de l'arrière de son bateau où l'appareil est tombé. Comme dans le grand bleu (plutôt verdâtre ici) : descente le long de la chaine, la visibilité est nulle et il y a plein de vase au fond. Et là, miracle, après plusieurs tentatives, je récupère l'appareil photo... étanche à 10 mètres l'appareil. Et il fonctionne parfaitement :-))).

Voilà, faute d'être un ministe reconnu, je suis un homme grenouille célèbre à Pornichet... c'est un bon début !

Bref, à bord d'un bateau, prévoir des bouts pour tous les objets qui peuvent partir à la baille.

 

Le  08/04/2012 :

 

On quitte les Minimes sur le beau nacira n°763 de Vincent, deux heures avant la marée basse. Petite précision qui aura son importance : c'est un coefficient de 114 !

Le vent tombe et c'est le calme plat à 13h00, à marée basse avant que nous puissions passer le pont de l'île de Ré. Et nous voilà obligés de jeter l'ancre pour ne pas commencer à reculer à l'heure de la renverse !

Ensuite, le vent revient avec la marée montante et voilà enfin le pont franchi.

Le vent est de face et on commence à tirer des bords face aux courants. Des bord comme on dit : «carrés», ce que confirment les nombreux points GPS que je reporte sur la carte. Finalement vers 14h00, le flux s'apaisant nous voilà enfin à faire une route au près dans la bonne direction et avec une vitesse enfin réelle. Passage de la pointe du Groin, et de la Tranche sur mer. Il est déjà presque 19h00. On a parcouru un peu moins de 15 milles soit moins de 10% du trajet. Comme une forte dépression est annoncée pour le lendemain soir, Vincent décide sagement de renoncer et on rebrousse chemin.

Envoi du spi médium au soleil couchant et on fonce vers LR. Hélas le courant s'est de nouveau inversé et nous revoilà à se reprendre le flux dans la tronche ! En plus la route n'est toujours pas directe, on doit tirer des bords au largue. Re-belotte, nous n'arriverons pas à rentrer au Minimes avant 22h30, heure fatidique où notre tirant d'eau nous interdira l'accès au port pendant 4 heures; et oui c'est toujours la grande marée !

Bref la nuit tombe, on repasse sous le pont et on décide d'aller accoster au (nouveau) port de pêche de La Pallice qui est toujours à flot. Pas de moteur à bord, mais l'accostage sous GV seule se fait en douceur. Puis Marie nous récupère et nous voilà partis à la recherche d'un bar ouvert pour faire passer l'amertume de n'avoir pas été plus loin. Finalement, on repartira vers 2h30 du mat pour rentrer à notre port d'attache décidément fort attachant. Le temps de ranger, il est 4h du mat, j'ai des frissons (sur mon scooter) et dodo à la maison !


 

Le 01/04/2012 vers 10h00 :

Pour enrouler la bouée de départ (en avant dernière position), je bord la GV à donf et le bateau lofe. Mais le génois se met à battre et s'enroule autour de l'étai. Il me faudra l'affaler et démêler un sacs de noeuds gros comme un ballon de basket qui s'est formé dans les écoutes de foc.

 

Le 31/03/2012 vers 17h00 :

Alors que je suis sur le pont avant, pour faire passer le génois devant les filières, ma chaussure se prend dans un bout et tombe à l'eau. Pas le temps de faire la manoeuvre de la chaussure à la mer : on est en régate !

 

Le 31/03/2012 vers 15h00 :

Je décide de faire mon premier envoi de spi. Les trois points sont fixés : tête, amûre, écoute. Richard borde le point d'amure, mais pendant la manoeuvre, le point d'amure tombe à l'eau, entraînant le spi : le tangon se braque et la fourchette se brise !


Le 25/03/2012 vers 18h00 :

Arrivée dans le chenal des Minimes à la fin de la deuxième sortie de TI'PUNCH, le moteur démarre sans problème mais cale au bout de quelques minutes.

Zut déjà plus d'essence dès la deuxième journée. Il ne contient pas grand chose ce reservoir. Nous voilà donc sans moteur pour rentrer.

On affale la GV et on appelle Jean-Charles pour qu'il vienne nous remorquer. Finalement on tente une arrivée à la voile et on arrive en douceur sur le ponton AMIEL (quasiment orienté face au vent). Ensuite Jean-Charles nous ramène de l'essence et au moment au je m'apprète à faire le plein, je m'aperçois que le reservoir est quasiment plein ???

Le moteur avait calé car...

je n'avais pas dévissé le bouchon d'arrivée d'air !!!

 

Le 24/03/2012 vers 17h30 :

Il s'agissait de reprendre un peu de bordure de GV. Là je saisis le bout ad hoc le long de la bôme. Et je m'arqueboute (donc !) pour le retendre à fond et là le bout casse !

Me voilà projeté en arrière sur le rail d'écoute. Sans trop de bobo heureusement.

Le temps de repasser la bosse du premier ris dans l'oeillet et nous voilà repartis.

 

Le 24/03/2012 vers 9h30 :

Je devais réarmer le gilet d'Arnaud (qui s'était involontairement gonflé voir ci-dessous). Après avoir acheté un kit de réparation à ATLANTIC LOISIRS, je me mets à la tâche. Démontage de l'ancienne cartouche usagée, remontage de la nouvelle cartouche de CO² et la ... PSCHIIIII, un peu de neige carbonique gicle dans le gilet et c'est mort. Ne pas oublier de rentrer l'aiguille qui perfore la cartouche AVANT ! Bref il faut que je retourne acheter une nouvelle cartouche, mais c'est bon je saurais faire désormais !

 

Le 04/03/2012 vers 16h30 :

Alors que nous venons de rentrer au port, juste avant le passage du front qui fait monter rapidement le vent vers près de 20 noeuds, en décrochant la drisse de spi, elle s'échappe et monte dans le ciel. Me voilà monté sur le bateau à quai situé juste derrière, jouant plus de 5 minutes à «  la queue de Mickey » en tentant d'attraper la drisse volante !

 

Le 03/03/2021 vers 17h00 :

Lors d'un changement de bord du tangon de spi, un des bouts qui maintient le tangon n'étant pas fixé se retrouve coincé sous l'étrave. Voulant le décoincer je me glisse à l'intérieur du balcon avant, couché sur le pont. Là, la tirette de mon gilet de sauvetage s'accroche et déclenche le gonflage automatique de mon gilet de sauvetage. Je me retrouve à me débattre, prisonnier du balcon avant, pour tenter de me libérer !

 

Le 03/03/2012 à 9H45 :

Lors de la premier course du Pôle atlantique 6.50 de La Rochelle, Jean nous donne rendez-vous à 12H00 à « OUEST MINIMES ». J'ai failli lever le doigt pour demander où était ce bar dans lequel il nous donnait rendez-vous pour, je croyais, y manger. En effet, je connaissais bien sur la zone des minimes, « le cargo », « le globe »,... mais pas « ouest minimes ». Bien m'en a pris de ne pas lever la main : « Ouest minimes » est en effet une bouée cardinale au large de la pointe des minimes, bouée qui est le point de ralliement des bateaux lors de tous les entraînements en mer !

Repost 0
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 19:02

argent.jpegLes règles en cours de l'ISAF (RCV, ERS et RSO catégories 1 à 5) s'appliquent. Ces règlements sont modifiés comme suit :

 

- RCV (Règles de Courses à la Voile) R-50.3(a), R-51 et R-54 : ne s'appliquent pas,

- RSO 4.05.3 : Un extincteur du type B34 est suffisant (voir article E-10),

- RSO 4.22.1 Une seule bouée de sauvetage est obligatoire (voir article E-10).


E-1 - CONFIGURATION

Les voiliers doivent rester conformes à leur configuration de départ (espars, appendices, structure, voilure), durant toute la durée de l'épreuve. Certains éléments peuvent être plombés. Les concurrents sont responsables de la bonne tenue des plombs et de la fiabilité des points de fixation des objets plombés. Tout déplombage pourra entraîner une sanction.

 

E-2 - RADEAU DE SAUVETAGE

E-2-a Un radeau de sauvetage auto-gonflable certifié conforme à la norme ISO 9650-1.

E-2-b Son conditionnement doit être muni d'une bande réfléchissante.

E-2-c Il doit être muni d'un certificat de validité valable pour toute la durée de l'épreuve (date de fermeture de la ligne).

E-2-d Il doit être accessible quelle que soit la position du bateau, de l'intérieur comme de l'extérieur pour les bateaux munis de trappe de survie. Il doit pouvoir être sorti aussi bien par la trappe de survie que par la descente. Une démonstration peut être exigée.

E-2-e Il doit être fixé solidement.

E-2-e-1 A l'intérieur, à 15 cm au maximum du tableau arrière pour les bateaux munis d'une trappe de survie (voir J-9). Le radeau de sauvetage doit pouvoir sortir par la trappe de survie guidé au-dessus, en dessous et sur les cotés de manière à ce qu'il ne rencontre aucune aspérité durant la manoeuvre.

E-2-e-2 A l'extérieur, au ras du tableau arrière, dégagé de tout obstacle, pour tous les bateaux antérieurs au 1er janvier 1995, qui ne veulent pas s'équiper de trappe de survie sur le tableau arrière.

E-2-e-3 La fixation du radeau de sauvetage doit être réalisée par un système permettant un largage rapide à l'aide d'une seule main.

E-2-e-4 Le concurrent doit montrer lors d'un essai que son radeau de sauvetage peut être sorti en 15 secondes.

E-2-f Le bout de déclenchement doit être fixé solidement au bateau.

E-2-g Le radeau peut être plombé par l'Organisateur au départ de chaque épreuve. 12

E-2-h Au moins un couteau flottant doit être fixé à proximité immédiate du radeau, accessible de l'intérieur comme de l'extérieur.

 

E-3 - CONTENEUR DE SURVIE

E-3-a Un conteneur spécifique, étanche et rigide muni d'un bout d'une longueur minimale de 4 m comportant à son extrémité libre une poignée ou un mousqueton. Il doit être marqué SURVIE, du numéro de course du bateau et muni d'une bande réfléchissante. Il doit contenir le matériel de sécurité défini dans l’article E-10.

E-3-b Le conteneur de survie peut être plombé au départ, après vérification de son contenu, et devra arriver intact à la fin de chaque épreuve.

E-3-c Le conteneur de survie doit pouvoir passer par la trappe de survie.

 

E-4 - BIDON D'EAU DE SURVIE

E-4-a Un bidon de 10 litres de qualité alimentaire équipé d'un bout d'une longueur minimale de 4 m comportant à son extrémité libre une poignée ou un mousqueton. Il doit être marqué SURVIE, du numéro de course du bateau et muni d'une bande réfléchissante. Il doit contenir 9 litres d'eau potable.

E-4-a-1 Ce bidon peut être plombé au départ.

E-4-b Le bidon défini en E-4-a peut être remplacé par 9 litres d'eau de survie, en sachets, stockés dans un conteneur spécifique et plombé, équipé d'un bout d'une longueur minimale de 4 m comportant à son extrémité libre une poignée ou un mousqueton. Il doit être marqué SURVIE, du numéro du bateau et muni d'une bande réfléchissante. Les sachets peuvent également être stockés dans le conteneur de survie.

 

E-5 - EPIRB - BALISE DE DETRESSE ET DE POSITIONNEMENT PAR RADIO

E-5-a L'EPIRB émettant sur les fréquences 406 et 121,5 Mhz (voir E-10) doit avoir une autonomie d'au moins 48 heures à une température de -20°C.

La demande d'indicatif MMSI est à faire auprès de l'ANFR (www.anfr.fr) ou de l'organisme national équivalent (liste sur www.itu.int).

E-5-b Elle doit être fixée de façon à être accessible de l'intérieur comme de l'extérieur du bateau.

E-5-c Un couteau doit être fixé à proximité.

E-5-d Cette EPIRB doit être codée pour l'année en cours, au nom du bateau et du propriétaire. L'EPIRB ne peut être transférée d'un autre ou sur un autre navire sans adapter le MMSI.

E-5-e La durée de vie de l'EPIRB et de ses piles doit être suffisante pour la durée de l'épreuve.

E-5-f Les EPIRB à déclenchement automatique doivent être fixées et sanglées SUR LE SUPPORT FOURNI PAR LE FABRIQUANTannulant la fonction de déclenchement automatique. A défaut, et seulement s'il n'existe pas de support fourni par le fabricant, les EPIRBS à déclenchement automatique doivent être stockées dans un bidon étanche répondant au E-5-b du guide Mini 2012.

 

E-6 - FEUX BLANCS

E-6-a Deux feux à mains blancs sont obligatoires.

E-6-b Ils doivent être fixés à proximité de la descente, accessibles de l’intérieur et de l’extérieur du bateau.

 

E-7 - COMBINAISON DE PROTECTION

Une combinaison de protection thermique de port permanent par personne, conforme au minimum à la norme ISO 15027-1 catégorie A ou SOLAS, c'est à dire garantissant une protection thermique minimale de 0,75 clo en immersion. Ces indications sont reprises sur l'étiquette du fabricant. 13

 

E-8 - REFLECTEUR RADAR

Un réflecteur radar situé à plus de 4 m au-dessus de l'eau est obligatoire.

Un réflecteur radar passif (c’est à dire un réflecteur radar ne nécessitant pas d’énergie pour fonctionner) doit être à bord. Si un réflecteur radar est octaédrique, il doit avoir une longueur minimal en diagonale de 456 mm/ S’il n’est pas octaédrique, l’ensemble doit avoir une surface de réflexion (RCS) d’au moins 10m².

 

E-9 - TRANSPONDEUR AIS

Le transpondeur doit être codé au numéro MMSI du bateau. Son antenne doit être :

- Soit une antenne en tête de mât avec duplexeur,

- Soit une antenne indépendante à poste ailleurs que dans le gréement. Cette antenne peut faire office d’antenne de secours telle que définie dans l’article E-10.

 

Note : il est conseillé à chacun de s’assurer que les prises des différentes antennes sont interchangeables et compatibles avec les deux appareils, VHF et AIS.

 

E-10 - MATERIEL DE SECURITE OBLIGATOIRE MATERIEL DE SECURITE

Epreuve de niveau D

Epreuve de niveau C

Epreuve de niveau B

Epreuve de niveau A

RADEAU DE SAUVETAGE défini en E-2-a

oui

oui

oui

oui

Au moins un couteau flottant à proximité du radeau

oui

oui

oui

oui

CONTENEUR DE SURVIE

non

oui

oui

oui

1 couteau

non

oui

oui

oui

Rations de survie (min. 500 gr/pers.emb.)

non

oui

oui

oui

1 miroir de signalisation

oui (à bord)

oui

oui

oui

1 lampe torche étanche

non

oui

oui

oui

Matériel de pêche

non

oui

oui

oui

Fusées parachutes

4 (à bord)

4

4

6

Feux rouges automatiques à main

4 (à bord)

4

4

4

Signaux fumigènes flottants

2 (à bord)

2

2

2

1 VHF portable étanche ou en sac étanche

non

oui

oui

oui

1 couverture de survie par personne

non

oui

oui

oui

3 bâtons de Cyalume (ou équivalent)

non

oui

oui

oui

Fluorescéine (40 g minimum)

non

oui

oui

oui

BIDON D’EAU DE SURVIE

non

non

oui

oui

EPIRB

non

oui

oui

oui

Combinaison de protection telle que définie en E-7 (1/pers.)

non

non

oui

oui

2 FEUX A MAINS BLANCS

non

oui

oui

oui

ASSECHEMENT – POMPE DE CALE

oui

oui

oui

oui

RADIO

1 VHF fixe de 25 watts bande marine

oui

oui

oui

oui

1 antenne câblée en tête de mât

oui

oui

oui

oui

1 antenne de secours

non

oui

oui

oui

ENERGIE

Batteries 12 Volts de 200 A/h

oui

oui

oui

oui

Moyen de recharge

non

non

oui

oui

DOCUMENTS NAUTIQUES

Ripam

oui

oui

oui

oui

Code International des Signaux

oui

oui

oui

oui

Journal de bord

oui

oui

oui

oui

Annuaire des marées

oui

oui

oui

oui

Instructions Nautiques

oui

oui

oui

oui

Livre des Feux

oui

oui

oui

oui

Cartes marines des zones fréquentées

oui

oui

oui

oui

ARMEMENT DE SECURITE

1 ancre de 6kg min. en acier ou 1,8Kg en alliage d’aluminium

oui

oui

oui

oui

- Avec 8 m. de chaîne de 6mm

oui

oui

oui

oui

- Avec 25 m de câblot de mouillage 10 mm

oui

oui

oui

oui

- L’ensemble monté et prêt à l’emploi

oui

oui

oui

oui

 

[ extrait du réglement de la classe mini 2012 ]

 

NB : en gras les éléments en ma possession à la date de l'article.

Repost 0
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 19:00

  documents.jpgPour s'inscrire, chaque concurrent doit fournir les documents suivants :

- photocopie de l'acte de francisation ou son équivalent,

- attestations définies en R-2-c :

«Prototypes : conformément à l'article 243-1.07 de l'arrêté du 7 juillet 2008, les propriétaires de prototypes sous pavillon d'un pays membre de l'Union Européenne devront fournir l'attestation sur l'honneur de la conformité d'un navire de plaisance prototype (annexe A)». ,

- pour les prototypes, annexe B signée,

- certificat de conformité à la jauge mini 2012 rempli et signé (annexe C),

- photocopie du livret de radeau de survie,

- indicatif et licence VHF,

- attestation d'attribution de numéro MMSI par l'Agence Nationale des Fréquences ou son équivalent,

- certificat de radiotéléphoniste restreint (CRR),

- fiche de codage de l'EPIRB,

- photos couleurs du voilier format numérique, profil et vue de dessus, (2)

- autorisation de port de publicité (s'il y a lieu) de l'année en cours,

- CV nautique de l'équipage,

-licence FFVoile ou certificat de l'Autorité Sportive du pays (+ certificat médical) de l'année en cours,

- attestation d'assurance complémentaire en responsabilité civile à hauteur de 1.500.000 € pour toutes les épreuves au-delà de 200 milles des côtes,

- adhésion de l'équipage à la Classe Mini,

- adhésion du bateau à la Classe Mini,

- photocopie du passeport,

- coordonnées du correspondant à terre pendant l'épreuve , 

- certificat de stage ISAF en cours de validité (cf. R-12), 

- copie de brevet de secourisme récent (cf. R-12).

[ extrait du réglement de la classe mini 2012 ]

 

NB : en gras les éléments en ma possession à la date de l'article.

Repost 0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 09:23

combinaisonTPS.jpgRéalisée en Néoprène de 3 mm d'épaisseur, avec film Titanium de chaque côté, la combinaison qui révolutionne la navigation ! Isothermique, flottante et légère (3,6 Kg) pour le confort et la sécurité maximum. A porter dès que le vent forcit ! C'est la combinaison de manœuvre idéale avant d'être le vêtement de survie.

  • Un degré d'isolation très élevé : de 0,90 à 1,5 clo immergé, suivant le type de sous-vêtement portés (permet de tenir jusqu'à 15 h, selon la morphologie, dans de l'eau à 10°C).
  • Mouffles amovibles.
  • Bottines amovibles (sur chaussettes Néoprène) ce qui permet d'utiliser d'autres chaussants.
  • Braguette.
  • Renforts "gripp" genoux et fessiers.
  • VOIR PLUS D'INFO SUR LE SITE DE BIGSHIP

 

Cette combinaison est obligatoire pour participer aux courses au large et aussi au stage sécurité survie agréé ISAF/ FFV programmé les 24 et 25 février prochain.

 

Au cours de cette formation il est prévu un passage à l'eau pour rejoindre le radeau de survie : vivement le dégel !

combinaisonTPS_glace.jpg

Repost 0
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 17:27

[Article paru le 24 janvier 2012 en ligne sur : www.sudouest.fr   ]

"Le départ de la Mini Transat 6.50 à Douarnenez n'empêche pas les Ministes de continuer à fréquenter le centre d'entraînement national. Avec des changements.

ministe_a_perigny.jpg

L'hiver, ce sont les ponceuses qui sont de sortie, dans un hangar de Périgny, pour préparer les bateaux. (photo xavier léoty)

 

Depuis maintenant un an et demi, le pôle Atlantique 6.50 accueille les projets Mini Transat à La Rochelle. Bien que la ville ait perdu l'organisation de la Transat 6.50, le centre d'entraînement national prend de l'ampleur et héberge 17 projets en série, contre quelques prototypes.

Le succès des bateaux de série est indéniable, ils étaient déjà beaucoup plus nombreux lors de la Transat en 2011. La tendance se confirme. Sur fond de crise, difficile de trouver un budget conséquent pour courir en prototype. Conséquence, beaucoup de coureurs se tournent vers le série, moins cher à l'achat et beaucoup plus abordable en fonctionnement.

De plus, en remportant haut la main la Transat 2011, David Raison et son « Team Work Evolution » ont jeté un pavé dans la mare de la conception navale. Bon nombre de compétiteurs craignent de ne pouvoir rivaliser avec les performances du bateau rond et préfèrent se lancer dans un projet potentiellement gagnant en série, plutôt que d'investir une vaste somme dans un proto dont les performances risquent de ne pas égaler celle du dernier vainqueur.

Le profil des coureurs évolue lui aussi. Autant pouvions-nous mettre l'accent l'an dernier sur des coureurs professionnels, au budget conséquent, autant cette année, le profil des adhérents d'Atlantique 6.50 s'oriente plus sur des amateurs qui mènent leur projet de course en parallèle à leur profession. Ils s'entraînent le week-end, bricolent pendant les vacances et font plus appel à des professionnels pour certaines tâches. Ils ont généralement des partenaires techniques ou les finançant à un niveau plus faible.

La performance en tête

Parmi ces marins, on trouve des jeunes (étudiants notamment) et des moins jeunes, issus du parcours voile classique ou plus autodidactes. Tous ont cependant un objectif : celui de réaliser une performance, pas seulement de vivre une aventure hors du commun.

La participation aux courses est donc un peu différente puisqu'il est difficile pour ces amateurs de participer à toutes les épreuves. Ainsi bon nombre d'entre eux participeront à un ou deux rendez-vous avant la course phare de la saison : la solitaire Les Sables - Les Açores - Les Sables.

Atlantique 6.50 adapte donc sa prestation à ce public bien spécifique. Les interventions se feront plutôt le week-end ou durant les vacances scolaires, le programme est plus dense les samedis et dimanches afin de pouvoir fournir aux marins l'entraînement et la préparation nécessaire. Jean Saucet, l'entraîneur de la section propose un calendrier annuel afin que chacun puisse caler son planning.

Une formule « clé en main »

Au programme donc, de l'entraînement sur l'eau, avec notamment un maximum de manœuvres mais aussi et surtout de la navigation hors de la baie pour mettre l'accent sur le large et la gestion du solitaire. Mais un bon marin passe aussi par les salles de cours, et Atlantique 6.50 propose une formule « clé en main » avec des journées de formation à la météo, des stages électroniques, des débriefings de chaque entraînement etc.

Le but reste inchangé : faire profiter aux coureurs de l'expérience d'intervenants venus d'horizons différents, mettre l'accent sur le partage de savoir faire et d'expérience au sein d'une réelle équipe."

Florent Gaillard

Repost 0
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 13:19

L' Agence AXA Caudan & Ludot de Quimperlé est susceptible d'assurer votre mini.

 

Voir lien transmis par Annabelle de la Classe Mini pour remplir un formulaire en ligne

 

capture_devis-AXA-Caudan-Ludot.jpg

 

Repost 0
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 09:01

diapo_isaf_3_MACIF.jpgTous les skippers professionnels ou amateurs qui participent à des épreuves de course au large doivent détenir le certificat "ISAF Approved offshore personal survival training course". Il est valable 5 ans

 

Macif Centre de Voile est habilitée par la FFVoile pour délivrer les certificats et propose des stages sur 2 jours.

 

 

PROGRAMME DU STAGE :

1er jour en salle et sur voilier embarqué

Présentation du stage, la réglementation ISAF
- Gros temps, consignes à l’équipage, gestion du bateau
- Voile tempête
- Préparation et gestion du bateau et de l’équipage.
- Prévisions météorologiques
- Équipements de communication (VHF, GMDSS, par satellite etc…)
- Précaution et maintenance de sécurité.
- Gilets, radeaux
- Contrôle des avaries et réparations
- Organisation et méthode SAR
- Balises de détresse
- Porter assistance à un autre navire
- Examen

2ème jour embarqué en salle et sur voilier embarqué

Hypothermie
- Précautions contre l’incendie et utilisation des extincteurs.
- Pyrotechnie
- Combinaison TPS
- Manœuvre de l’homme à la mer et récupération
- Survie _Exercices radeaux de survie _Examen de fin de stage

 

Prix 275 euros. Par personne

 

Dates de stages ISAF à La Rochelle :

Du vendredi 24 au samedi 25/02/12
Du samedi 17 au dimanche 18/03/12
Du vendredi 01 au samedi 02/06/12

 

 

 

 

Contact : MACIF CENTRE VOILE

BP 8414

79024 NIORT CEDEX 9
Tél. 05 49 09 44 41
(du lundi au vendredi de 9h à 18h)

École affiliée à la Fédération Française de Voile, agréée par Jeunesse et Sports et déclarée Organisme de Formation.

Repost 0
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 01:40

logocroixrouge.jpgLe brevet de secourisme, devenu AFPS (Attestation de Formation aux Premiers Secours) puis remplacé depuis le 1er août 2007 par arrêté ministériel par la formation Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC 1)
En pratique, l'essentiel de la formation reste identique. Quelques modifications ont été apportées aux gestes enseignés, l'évolution majeure étant l'utilisation du défibrillateur automatisé externe (DAE) chez la victime qui ne respire pas.
Les titulaires de l'AFPS sont considérés comme titulaires, par équivalence, de l'unité d'enseignement PSC 1, il est cependant fortement recommandé de suivre une formation continue de mise à niveau.

 


Quel est le programme ?

Les situations d'accident sont abordées en huit modules :

  • La protection
  • L'alerte
  • La victime s'étouffe
  • La victime saigne abondamment
  • La victime est inconsciente
  • La victime ne respire pas
  • La victime se plaint d’un malaise
  • La victime se plaint après un traumatisme (plaie, brûlure, atteinte des os et des articulations…)

Combien de temps ?

La formation PSC 1 dure une dizaine d'heures environ, découpées en demi-journées, en soir ou en week-end selon les sessions.

Quels sont les prérequis ?

Il n'y a pas de pré-requis pour suivre la formation PSC 1, aucune connaissance préalable n'est nécessaire. A partir de 10 ans, tout le monde peut suivre cette formation.

Est-ce trop sportif, trop scolaire ou trop complique ?

Non, la formation PSC 1 est vraiment accessible à tous ! Les gestes sont simples et ne nécessitent pas d’entraînement physique. Pendant le stage, il n'est pas nécessaire de prendre de notes.
Tout est basé sur l'apprentissage des gestes de premiers secours et la pratique de ceux-ci au cours de mises en situation où les formateurs simulent des accidents.

Combien ça coûte ?

A la Croix-Rouge française, le coût d'une formation PSC 1 varie de 50 à 60 euros, celui-ci étant soumis à variation en fonction des charges de la délégation. Ce prix inclut le guide récapitulant les gestes appris, remis à la fin de la formation.
L'argent des formations permet notamment de financer le matériel pédagogique, la formation des formateurs bénévoles et la mise en place de projets spécifiques de formations (écoles, salons...)


Comment se déroule le stage ?
Le stage dure une journée ou deux demi journées. Un moniteur, au cours de huit modules, détaille les divers accidents (étouffement,
inconscience, malaises...). A l'aide de mannequins, vous apprendrez le massage cardiaque et à soigner un nourisson. 7 à 10 personnes suivent
le stage en général, ce qui permet de poser des questions et de faire des binômes pour simuler un accident. L'attestation vous est fournie à la
fin du stage, accompagnée d'un livret "Les gestes qui sauvent".

 


Stages proposés par la Croix rouge en Charente-maritime au premier trimestre 2012

 

ROYAN CEDEX (17) - du 14/01/2012 au 15/01/2012
Le 14/01/2012 de 09:00 à 12:00
Le 15/01/2012 de 09:00 à 12:00
Le 15/01/2012 de 12:00 à 13:00
Le 15/01/2012 de 14:00 à 18:00
LA ROCHELLE (17) - du 04/02/2012 au 05/02/2012
Le 04/02/2012 de 09:00 à 12:30
Le 04/02/2012 de 14:00 à 17:30
Le 05/02/2012 de 09:00 à 13:00
ROCHEFORT CEDEX (17) - du 04/02/2012 au 05/02/2012
Le 04/02/2012 de 08:30 à 12:30
Le 04/02/2012 de 13:30 à 17:00
Le 05/02/2012 de 09:00 à 13:00
SAINTES (17) - du 25/02/2012 au 26/02/2012
Le 25/02/2012 de 08:30 à 12:00
Le 25/02/2012 de 13:30 à 17:30
Le 26/02/2012 de 08:30 à 12:00
LA ROCHELLE (17) - du 03/03/2012 au 04/03/2012
Le 03/03/2012 de 09:00 à 12:30
Le 03/03/2012 de 14:00 à 17:30
Le 04/03/2012 de 09:00 à 13:00
Faire ma demande d’inscription à cette formation
Repost 0
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 01:15

VHF.jpg[extrait du site : afr.fr ]

L’usage de certains équipements radioélectriques nécessite qu’un opérateur possède la compétence requise. Par exemple, pour une VHF, le CRR est requis si vous naviguez à l'étranger.
Les démarches administratives associées au CRR sont les suivantes (sauf mention expresse, les indications relatives au CRR FLUVIAL sont les mêmes que celles du CRR MARITIME).

Informations et formalités d'inscription

Agence nationale des fréquences
Section Certificats
4 rue Alphonse Matter
BP 8314
88108 SAINT-DIE-DES-VOSGES CEDEX
Tél. : 03 29 42 20 74
Télécopie : 03 29 42 20 70

Adresse d'envoi du dossier d'inscription

Agence nationale des fréquences
Régie MEFI Noiseau
Route de la Queue en Brie
Départementale 136
94880 NOISEAU

Le dossier d'inscription

Il doit comporter :

  • un bulletin d'inscription au CRR maritime  dûment complété et signé (pour toute information ou difficulté à remplir ce bulletin, vous pouvez nous contacter au 03 29 42 20 74) ;
  • le règlement par chèque bancaire ou postal ou mandat cash d'un montant de 78 € à l'ordre de " REGIE MEFI NOISEAU " ;
  • une copie recto verso de votre carte nationale d'identité (ou de votre passeport ou du livret de famille), le permis de conduire n'étant pas accepté (décret 2000-1277 du 26/12/2000) ;
  • deux photos récentes et en bon état, format identité 3,5 X 4,5 cm, nom et prénom indiqués au verso.

Le choix d'un centre d'examen

Vous pouvez consulter la liste des sessions ouvertes dans le département de votre choix. Après réservation et enregistrement de votre dossier, vous recevrez une convocation pour la date et le lieu désirés (l'adresse du centre d'examen est précisée sur ce document).

La préparation de l’examen

L'Agence nationale des fréquences met à disposition de ceux qui préparent le certificat restreint de radiotéléphoniste deux manuels de préparation reposant sur le programme issu de l'arrêté du 18 mai 2005.

  • Pour ceux qui naviguent uniquement sur les voies fluviales, le manuel FLUVIAL (aucune question n’est posée sur les annexes qui figurent uniquement à titre indicatif) ;
  • Pour ceux qui naviguent dans les zones maritimes, fluviomaritimes et fluviales, le manuel MARITIME. Aucune question n’est posée sur les annexes, à l’exception de l’annexe 7.

Présentation à l'examen et résultats

Pour avoir accès à la salle d'examen vous devez vous munir de votre convocation et d'une pièce d'identité. Vous disposez de 45 minutes pour répondre à vingt questions à choix multiples. Pour réussir l'examen, la moyenne est nécessaire dans chaque épreuve. Vous pouvez ainsi avoir au total dix bonnes réponses et être éliminé ! Vous recevrez dans un délai d'une dizaine de jours après l'examen les résultats accompagnés, en cas de réussite, de votre certificat.

Barème du CRR maritime

Epreuves du CRR du service mobile maritime

Nombre de questions

Généralités du service mobile maritime

6

Radiotéléphonie VHF

6

Utilisation pratique de VHF ASN

8

Barème du CRR fluvial

Epreuves du CRR du service mobile fluvial

Nombre de questions

Généralités

10

Connaissances pratiques

10

Le calendrier des sessions ouvertes

 

Mode d'emploi du Calendrier CRR. Dans le menu de gauche (sessions métropole, sessions outre-mer), lorsque vous cliquez sur un département, la page de résultats affiche :

Vous avez la possibilité d’avoir une vue d’ensemble :

  • Des sessions qui se sont déroulées sur l’année précédente en sélectionnant « tous les mois » et l’année correspondante.
  • Des sessions qui sont planifiées pour l’année en cours en sélectionnant « tous les mois » dans le menu déroulant (des sessions sont naturellement rajoutées au fur et à mesure des besoins, au fil des mois).

Lorsque vous souhaitez vous inscrire au CRR la première démarche à accomplir est d’envoyer votre dossier d’inscription pour être plus rapidement pris en compte. Lorsque vous vous sentirez prêt à passer l’examen, vous réserverez par téléphone une session (sous réserve de disponibilité), en appelant le 03 29 42 20 74. En effet, l’actualisation de la base de données CALENDRIER CRR se faisant toutes les nuits, une session peut être close en cours de journée et ne pas apparaître immédiatement comme telle.

Repost 0
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 00:01

logo_pole_altantique650.jpgDepuis l'automne 2010, s'est effectué un rapprochement de VS 17 et du Pôle France de la FFV pour offrir aux Ministes une structure d'entraînement de qualité, Atlantique 6.50.

Le Centre d’entraînement 6.50 de La Rochelle est une structure du Ministère de la Jeunesse et des Sports et de la Fédération Française de Voile.

Un programme d’entraînements est organisé pour les Mini 6.50 (série et proto). Sont retenus pour ces stages, entraînements et suivi de course, en priorité les coureurs inscrits sur les listes de Haut Niveau du Ministère de la Jeunesse et des Sports (élite, senior, jeune).

Pour gérer les stages et les entraînements le groupe d’intervenant est composé actuellement de : Marc REINE, Jean SAUCET, Jean-Yves BERNOT et d’autres intervenants en fonction des besoins.

 

Contacts:

Jean Saucet 06.84.96.64.13,

Antoine Grau 06.80.73.27.48,

Sébastien Bordiec 06.74.58.46.22,

Patrick Maurin 06.09.34.66.39


Modalité d’inscription :
Le Centre d’Entraînement Atlantique 650 est réservé aux projets et skippers ayant rempli une demande d’inscription accompagnée des pièces suivantes avant le 1er Février 2012:
Portrait du skipper  (Photo et CV nautique).
Programme des courses envisagées et périodes de disponibilité.
Texte présentant le projet
Photocopie de l’acte de francisation du bateau.
Photocopie de l’attestation d’assurance du bateau.
Chèque obligatoire pour confirmer l’inscription d’un projet « Transat 2013 » (500€), ou d’un projet équipier (250€).

 

 Télécharger la fiche d'inscription


Au mois de février une commission étudie les dossiers présentés et publie une liste annuelle de projets inscrits au Centre d’Entraînement Atlantique 650 de La Rochelle. L’ensemble des skippers inscrits au Centre Régional d’Entraînement 6.50 seront membres de l’association « Voiles Solitaire 17 ». Cette liste comporte :
Les projets et skippers retenus dans le groupe « Transat 2013 ».
Les projets « équipier » retenus n’ayant pas les mêmes avantages.

Les engagements du Centre d’Entraînement Atlantique 650 :
ENTRAINEMENT : Le Centre s'engage à apporter les aides suivantes et respecter le cahier des charges des Pôles d’entraînement du Ministère de la Jeunesse et des Sports.
Elaboration et mise en place d'un programme de préparation.
Suivi et routage sur certaines compétitions définis dans le programme.
Mise en place de stages et formation complémentaires.

ASSURANCES : Le Centre assure les skippers inscrits en Responsabilité Civile lorsqu’ils se trouvent dans les locaux. L’assurance de la fédération la licence assure les skippers en entraînement sur l’eau.

Engagement du skipper :
ASSURANCES : Les skippers s’engagent à prendre des assurances complémentaires pour couvrir sa pratique notamment pour les entraînements de course au large et son matériel.

PRESSE, MEDIAS : Les skippers s'efforceront, à l'occasion d'entretiens avec la presse ou lors d’apparitions publiques, de mentionner le soutien et le concours que lui apportent le centre d’entraînement Atlantique 650, et l’équipe d’encadrement.

Chartre d’entraînement : Les skippers s’engagent à suivre la chartre de collaboration du centre d’entraînement Atlantique 6.50 de La Rochelle et à porter le logo du centre sur le tableau arrière du bateau.
 

[Texte transmis par Jean SAUCET]

Repost 0
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 19:35

aymeric-sur-la-proue.jpgDécouvrez la célèbre course en solitaire La Rochelle- Salvador de Bahia (Brésil), grâce à Aymeric CHAPPELLIER coureur de cette transat pour la saison 2011. Une régate qui constitue l'apogée du parcours de la classe mini.

Aymeric, 30 ans, est ingénieur architecte naval et sportif de haut niveau. Il conçoit, dessine des bateaux et participe à des compétitions en championnats du monde et d'Europe. Il est membre de la SRR depuis 1990.

En septembre 2011, il prend le départ de la transat Charente-Maritime-Bahia 6.50 à bord de son prototype " La tortue de l'Aquarium de La Rochelle".


Lieu : SRR

Date : le vendredi 27 janvier 2012 à 19h00

Voir compte-rendu dans le journal de bord : S-86 

Voir en introduction la vidéo réalisée par lepharedere
Aymeric Chappellier, résidant de Sainte-Marie, participera en septembre prochain à la Transat 6,50 entre La Rochelle et Bahia. Rencontre.

Repost 0