6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 23:58

Le Grand soir pourquoi pour qui ?

Tout au bout de la nuit noir,

des militants en chemise

dans l'ivresse de victoires

rêvent à des lendemains qui déchantent.

 

Comment vous dire ?

 

En cet fin d'après midi de ce beau dimanche d'automne, nous avons installé un joli épicéa au senteurs de Noël. Au mur du salon, le sapin en carton qui nous sert depuis quelques années s'est vu épinglé des belles pochettes en tissus emplies de friandises de l'avant. La magie des guirlandes éclaira notre cuisine et ma fille put enfin entamer ses devoirs.

Mon grand soir pouvait commencer.

«- Tu vas où à cette heure Thierry ?»

«- Je vais en ville aller boire.»

«- Ne reviens pas trop tard mon chéri, ce soir j'ai préparé un poulet et une tarte Tatin.»

Ce qu'il y a de bien dans les vieux couples c'est qu'on n'a plus besoin de se mentir.

Me voilà donc partir vers cinq heure sur mon vieux scooter vers le Bout du rouleau.

Une bouteille de vodka sous la selle en guise de cadeau.

Hélas la façade de mon bar fétiche était déserte et la porte vitrée close.

Qu'à cela ne tienne, poussons à l'Harmattan voir si le vent de l'amitié n'y souffle.

Bingo : attablé en terrasse big Ben y déguste un vin chaud.

Deux SMS plus tard, un marin au long court nous rejoint.

Et puis Flo de la mer et Loulou junior, virent compléter notre belle tablée.

Vous dire qu'au fil des tournées de vin chaud coupé de rhum et d'épices, la conversation se parfuma d'élocutions dignes d'un ramassis de tontons flingueurs.

 

Mais c'est pas tout ça le poulet d'avant noël m'attends dans mon doux foyer.

Ce fut délicieux, tout comme la soirée TV devant un joli polar avec un erzatz jurassien de Marilyn. A nos côtés ma fille se débattait avec Pythagore.

Clap de fin, on éteint la lucarne magique : dodo tout le monde.

Un petit détours vers l'ordi pour prendre un peu de nouvelle du monde. Les posts de mon FB défilent :

50% d'abstention, le FN à 30%, trois grandes régions frontalières qui se préparent à tester l'alternance brune. Tout va bien dans notre Etat d'urgence.

Mais au delà des sinistres nouvelles, une série de posts attira toute mon attention.

KELONE le plus beau bateau du monde à touché terre et Bertrand mon ami-skipper nous inonde de son journal de bord. Que du bonheur, du dépaysement, de l'amour et des sentiments. Furieuse envie de le rejoindre à bord. Furieuse envie de fuir pour aller partager son insouciante et pourtant si consciente liberté.

Pourtant je sais que je n'irai pas le rejoindre, trop me retient ici auprès de mon arbre.

 

Parmi les posts de Bertrand, il en est un qui m'est adressé :

«Samedi 5 décembre 2015 (livre)
Je suis au port depuis hier soir et je recommence à avoir envie d’écrire comme si la tonne de brique que je porte sur les épaules m’avait enfin oublié. J’ai envie de dire à Thierry que je viens de finir son premier livre saison 1, mais en même temps j’ai envie d’attendre de lire la saison deux pour lui dire. Ce type est dans la vie comme dans ses livres. Démerdez vous à vous procurer ce bouquin, c’est un régal d’humanité, un mec rare. Ho ! Thierry, quand est-ce que tu arrêtes la plomberie ? Tes livres, tes vidéos, et la poésie qui s’en dégage, j’en veux d’autres, et je pense que tu peux toucher beaucoup de monde. ENCORE ! Tu prends une carte de journaliste pour la bonne forme, un p’tit diplôme aux frais de la princesse et tu vas commencer à vive en vrai. SUD OUEST pour commencer avec une rubrique à ta manière, et puis en Freelance une production inclassable. Un truc que juste c’est beau. Tu vois ce que je veux dire ? Juste c’est beau. Voilà. Comme toi.
»

 

Comment vous dire ?

C'est gentil et des cartons de bouquins j'en ai tout un stock si cela vous tente !

Mais au-delà ce texte raisonne comme une alarme.

Oui Bertrand je me suis promis d'arrêter la plomberie en 2016. Arrêter pour écrire et faire de la radio ou tout au moins du son : encore plus de son.

Il se trouve que RADIOCOLLEGE créé un poste faussement intitulé «Aide animateur radio à mi-temps» mais qui est en fait un boulot de journaliste. A priori, je ne dois pas rentrer dans les critères de ce Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi qui a pour objet de faciliter l’insertion professionnelle des personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières d’accès à l’emploi. Quoique :-)

Et si cela ne s'avère pas possible, peut-être au moins pourrai-je espérer d'y faire des piges un tant soit peu rémunérer, car plus de trois ans d'émissions hebdomadaires totalement en bénévole ça use, surtout quand on est en situation financière précaire.

Bon en attendant des jours meilleurs, il me reste mon vieux portable et le plaisir de vous écrire.

Je vous embrasse : restez droit dans vos bottes plastimo, la tête dans les nuages et le nez à humer les rêves du large à attendre votre grand soir.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Rechercher

Mentions légales

Site :    www.notretransat.fr

Contact : thierry@notretransat.fr

telportable

  06 29 77 40 15

Consultez ce blog depuis votre mobile

directement à l'adresse suivante :

http://notretransat650.over-blog.com/m/