31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 06:12

Ce qu'il y a de bien avec la navigation virtuelle, c'est que l'on est parfois amené à réviser sa géographie. Donc... (selon WIKIPEDIA revisité.)...

Beauchêne est l'île la plus isolée des Malouines. Elle est inhabitée et mesure environ 5 km2.

Elle est divisée en 2 parties reliées par un isthme sablonneux : une partie sud avec une colline de 82 mètres de haut et une partie nord-est avec des barres rocheuses.

Il existe un mouillage naturel sur la partie orientale mais utilisable seulement par beau temps.

Gravure de 1833 d'une chasse aux phoques sur l'île Beauchêne.

Gravure de 1833 d'une chasse aux phoques sur l'île Beauchêne.

Histoire :
La découverte officielle de l'île en 1701 par Jacques Gouin de Beauchêne, (né à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) le  et mort dans cette même ville le , qui est un célèbre corsaire, navigateur et explorateur français.

Après une croisière fructueuse le long de la côte du Chili et du Pérou, visitant les îles Galápagos. Sur le chemin du retour, il passe le cap Horn, le 9 janvier 1701. Dix jours plus tard, il découvre l'île qui porte son nom, l'île Beauchêne au sud de l'archipel des îles Malouines.

Il est le premier français à franchir le cap Horn d'Ouest en Est !

Ensuite (voir gravure) des chasseurs de phoques essayèrent de s'y établir, sans succès.

En 1834, l'Américain McArthur y fit débarquer une centaine de personnes, conduisant à la disparition des lions de mer (revenus depuis).

L'île est actuellement inhabitée mais il subsiste des ruines d'un groupe de maison des années 1830, sur la partie occidentale de l'île.

La première expédition scientifique débarqua sur Beauchêne en 1951 par hélicoptère, y restant un mois.

Durant la guerre des Malouines en 1982, se trouvait une épave d'un navire argentin sur des rochers juste au sud de l'île. Des soldats britanniques y séjournèrent aussi durant 4 semaines.

Flore et faune
L'île est une réserve naturelle et est couverte d'« herbe Tussack » (Poa flabellata).

L'île est aussi connue pour sa tourbe, qui se forme ici dix fois plus vite que n'importe où ailleurs dans le monde, sans que ce processus soit encore pleinement expliqué.

 

 

Elle est réputée pour sa colonie d'albatros à sourcils noirs (photo : Erwan GLEMAREC)

Elle est réputée pour sa colonie d'albatros à sourcils noirs (photo : Erwan GLEMAREC)

On y trouve aussi des gorfous sauteurs dans des côtes truffées de grottes.

On y trouve aussi des gorfous sauteurs dans des côtes truffées de grottes.

Le GOLDEN FLEECE de Jérome PONCET y fait (également ) une escale le 26 décembre 2010 : il y a 6 ans jour pour jour.

Céline BLANCARD nous raconte cette expédition sur le site Voiles et Voiliers.

Elle embarque à bord du voilier de Jérôme Poncet, Golden Fleece, avec les membres d'une expédition scientifique. Jérôme - qui fut avec Gérard Janichon le co-skipper du célèbre cotre Damien, dans les années 70 - n'est pas là. Mais Dion, son fils aîné, est à bord.

Puis elle est débarquée sur l'île avec Alastair, ornithologue qui a obtenu une autorisation exceptionnelle,  afin de recenser 300 espèces de petits oiseaux côtiers pendant les quatre jours de l'éxpédition. .

 

C'est à bord de Golden Fleece, solide ketch, que Jérôme Poncet et sa famille écument les mers australes © Céline Blanchard

C'est à bord de Golden Fleece, solide ketch, que Jérôme Poncet et sa famille écument les mers australes © Céline Blanchard

L'île Beauchêne est protégée, elle abrite 103 000 couples d'albatros. (Céline BLANCARD sur la photo)

L'île Beauchêne est protégée, elle abrite 103 000 couples d'albatros. (Céline BLANCARD sur la photo)

Il est bien des façons de passer des lendemains Noël.

Mais me dire qu'à 6 ans d'intervalle, en échouant bien involontairement mon bateau virtuel "monplombier.net" j'ai pu moi aussi découvrir  l'île Beauchêne et cette petite expédition familiale des PONCET.

Noël 2010 à bord de Golden Fleece

Noël 2010 à bord de Golden Fleece

Peut-être aussi, après Gérard JANICHON, aurai-je un jour la chance d'interviewer Jérome PONCET ;-)

Gérard JANICHON au Grand Pavois le 17 septembre 2015

Gérard JANICHON au Grand Pavois le 17 septembre 2015

Pour en revenir (encore) au Vendée Globe virtuel :

Lors de ces 3 heures d'échouage, mon bateau alors lancé à 17 noeuds à perdu 550 places et donc au moins 50 milles nautiques.

Alors en ce dernier jour de l'année, je ne peux m'empêcher de songer que c'est la distance qui me sépare du leader actuel : le bateau suisse "Madalone" !

Et figurez-vous que je le vois la juste devant... oui... c'est la magie de la visualisation 3D une des grandes nouveautés mise en place cette année sur notre jeu fétiche.

 

Une escale de 3 heures à l'ïle Beauchêne le 26 décembre 2016 à bord de "monplombier.net" pendant le Véndée Globe sur VIRTUAL REGATTA
Une escale de 3 heures à l'ïle Beauchêne le 26 décembre 2016 à bord de "monplombier.net" pendant le Véndée Globe sur VIRTUAL REGATTA

Alors avec des "Si"... ;-)

Mais avec des "Si", j'aurai après avoir terminé le vendée globe 2008 : 1535 ème et le vendée globe 2012 : 372ème,..

Après avoir (avec mes complices et amis de VR) gagné la mini-transat 2013 de VIRTUAL REGATTA...

Avec des "Si", j'aurai déjà fait pour de vrai la mini-transat en 2015 et qui sais avec des non moins improbables "Si"... si je ne serais pas en course dans ce vendée globe à la place de DESTREMEAU... mais bon je lui ai laissé bien volontiers ma place :-)

PS : Bon c'est pas tout arrête de fantasmer le plombier va donc préparer ton virement de bord.

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans Mon journal de bord VIRTUALREGATTA
commenter cet article
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 19:00
Des skippers du Vendée Globe de VirtualRegatta sont interviewés dans la 173ème émission de radio Notre Transat

Des skippers du Vendée Globe de VirtualRegatta sont interviewés dans la 173ème émission de radio Notre Transat

Au sommaire les ITWs de  :
- Didier CABON - "Le Grand DIC"  (à 2 min 10 s)
- Benoît - "lebenito"  (à 10 min 12 s),
- Emmanuel MOREAU - "meteoniort79.fr"  (à 18 min 17 s),
- Nicolas ROUSSEL - "eclusier 17"  (à 35 min 30 s),
 
- Jean-Yves BERNOT (à 46 min 10 s) nous débriefe la dernière semaine du Vendée Globe.
 
ou coller-copier le lien suivant dans votre navigateur :
http://anton.fr/radio/mp3/16-12-08-NotreTransat%20173%20VIRTUALREGATTA-192kbs.mp3
Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans RADIO NOTRE TRANSAT VIRTUALREGATTA
commenter cet article
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 15:00

AVERTISSEMENT POUR LE LECTEUR : Les chapitres sont classés dans un ordre inversé.

Voici ceux déjà publiés : Jour 10 - Jour 1 - Jour 0

 

JOUR 10 : 03/12/2016 à 15h00

Journal de bord schizophrénique d'un abandon virtuel pendant le Vendée Globe 2016 à bord de "notretransat650"

Mon coude va de mieux en mieux. Hier j'ai pu me débarrasser de l'atèle mais chaque fracas dans les vagues me rappelle la douleur vécue. Des fracas, il n'y en a en fait de mois en moins, le bateau glisse au portant dans des vents mollissant. Le pilote en mode vent d'abord à 150° puis depuis avant-hier à 140° du vent apparent fait lentement infléchir la route du bateau vers la mer caraïbe.

Bien peu de nouvelles du monde ces derniers jours, je rationne drastiquement l'utilisation de l'iridium faute de me retrouver sur la paille en débarquant. Et puis nul besoin de communiquer pour tenter de faire le buzz sur le site du Vendée Globe. Je suis hors course, Hubert LEMONIER, l'adjoint de la direction de course prend contact chaque jour pour sonder mon moral : Il est bon je vous l'assure. (ECOUTER Hubert à 10 min50s).

Je me retrouve comme un vieil homme et la mer, c'est parfait.

J'ai donc loupé l'enterrement du père du peuple cubain. Trop loin, trop long, même en IMOCA la route sera encore longue avant d'accoster à la Havane. J'y pense souvent à cette arrivée sans triomphe, à ces odeurs de la terre cubaine qui enivreront mes sens de marin sevré, à mon premier cigare que je me suis promis d'y inhaler.

En longeant les côtes brésiliennes, j'ai croisé quelques embarcations de pêcheurs : des bateaux usines gigantesques qui faisait hurler mes alarmes de bord quand nos routes de collision devenaient probables. Mais aussi bon nombre de bateaux plus petits, plus humains, plus pauvres, plus marins, parfois presque fantômes.

Et figurez-vous que l'un d'eux m'a accosté pour me proposer une ligne de pêche !

Du coup je l'ai troqué contre quelques vêtements techniques : cirés et polaires destinés à aller affronter les glaciales mers du sud.

Je ne verrais pas les albatros jouer dans les 50ème hurlants. Ces fringues non plus d'ailleurs, alors autant qu'ils les revendent à la marina de plaisance la plus proche : ce sera leur pêche miraculeuse.

Depuis donc je pêche.

Enfin du moins quand la vitesse du bateau le permet car même mené hors course, il file mon fidèle 60 pieds. Je pêche et je reste bredouille, comme si mes amorces qui me suivent au bout de ma ligne, n'inspiraient pas la compagnie. Ou pire. Comme si elles aussi se retrouvaient bien seules sous l'océan.

Pour paraphraser PASCAL : «le silence des océans infinis m'effraie». Comment imaginer que les hommes puissent réussir à vider les mers du globe de tous leurs poissons ? Cela fait combien de jours que je n'ai observé aucun vol de chasse d'oiseaux marins ?

Il me revient une conversion entre Jean-Yves TERLAIN et Christophe MAHĖ à bord du Columbus le lendemain de la fin du Grand Pavois de La Rochelle.

Christophe : c'est pas le chanteur mais son coéquipier sur UAP 1992 lors de la Lorient-Saint-Barth en 1989. Il continue de parcourir les océans (et de nous le raconter dans son blog) pour convoyer des catamarans flambants neufs que crache dans les eaux turquoises de la planète notre industrie nautique de nouveau florissante.

Je ne suis pas bien sûr qu'il y ait de plus en plus de pauvres sur notre planète, mais ce qui est certain c'est qu'y pullulent de fortunés propriétaires qui s'offrent un bateau comme on s'achète une pâtisserie : un dessert de rêve trop sucré pour une pause douce heureuse.

Christophe nous avait raconté qu'il y à 30 ans quand il lançait une ligne de traîne, la question était de savoir combien de minutes cela prendrait pour remonter un thon. Désormais c'est en jours qu'il faut compter et je le confirme. Si je reste bredouille : ce n'est pas dû à ma satanée malchance de pêcheur, comme celle qui collait à la peau du vieux Santiago.

Tiens à propos de TERLAIN (ECOUTEZ Jean-Yves) , il m'a envoyé un mail sympathique où il m'annonce que son bateau, le légendaire Columbus : un plan JOUBERT construit au chantier PINTA et mis à l'eau dans le bassin des chalutier il y à 30ans. Il vient d'être retenu par la commission mer de La Rochelle comme bateau amis du Musée Maritime pour l'année 2016.

Un juste retour des choses pour ce dernier des IMOCAS rochelais (voir le résumé de l'histoire du Columbus)

 

Sinon faute de pouvoir communier avec la faune océane, j'ai changé l'image de mon fond d'écran sur l'ordinateur de bord. C'est désormais une photo des toilettes de mon chez moi, de notre chez nous, un petit bout de mon intimité de terrien incontinent. Deux gros yeux m'y épient. Qui sait j'aurai peut-être la chance pendant cette navigation de croiser le regard avec un grand cétacé ?

Ah oui aussi j'ai pris téléchargé ma dose hebdomadaire d'entretiens de marins. C'est diffusé par une petite radio associative et encore libre qui tient ses studios dans un collège. Ce jeudi dernier c'est un certain Jean-Michel BENIER l'invité. (ECOUTEZ Jean-Michel)

Un invité plus peintre-écrivain que marin : plutôt même un marin d'eau douce des lacs jurassiens de son enfance. Ce samedi il dédicace son livre à la Maison du Yacht Club Classique. C'est dans ma ville de La Rochelle un lieu entre-parenthèses désenchantées. Le maître de maison s'appelle Bernard BALLANGER : l'homme des situations accueillantes (ECOUTEZ Bernard).

Des gentlemans marins endimanchés de cabans bleu y croisent des marins sur le retour et des roturiers gouailleurs charpentiers de marine. Tout ce petit monde cultive la conversation polie avec bienséance et l'entre-soi. Cela tourne parfois au boudoir littéraire loin des tracas du monde.

Monsieur BENIER y racontera sûrement comment trois baleines ont un jour changé sa vie. Tiens il se trouve que ce Monsieur c'est aussi l'auteur des affiches de l'Aquarium de La Rochelle qui trônent dans mes toilettes !

Journal de bord schizophrénique d'un abandon virtuel pendant le Vendée Globe 2016 à bord de "notretransat650"

En l'écoutant, je me pose aussi la même question que lui : comment les hommes pourront survivre sans les chants dissonants des baleines ?

Au plafond de la maison du Yacht Club Classique est suspendue la maquette du plan de forme de la charpente du prestigieux VELOX.: une fulgurante goélette de 1876 qui préfigurait bien des innovations technologiques du XXème siècle.

Certains y voient encore souffler son esprit, moi j'y vois la cartilagineuse carcasse décharnée du gigantesque Martin que Santiago ramena à la côte.

Allez je dois vous laisser. Il me faut remonter sur le pont régler les voiles. Je viens de modifier mon cap pour lofer, le vent semble me refuser la route directe vers Cuba.

Avant de m'y recueillir sur la tombe de CASTRO (où d'ici là son mausolée), j'y mouillerai dans les petits ports cubains pour demander à des petits Manolin, si leurs grands-pères ont jadis connu, dans le début des années cinquante Ernest HEMINGWAY.

 

JOUR 1 : 26/11/2016 à 16h00

Journal de bord schizophrénique d'un abandon virtuel pendant le Vendée Globe 2016 à bord de "notretransat650"
Journal de bord schizophrénique d'un abandon virtuel pendant le Vendée Globe 2016 à bord de "notretransat650"

Sur les conseils de mon staff technique j'ai fait escale dans la petite île de TRINDADE.

Pas grand chose sur cette petite île volcanique occupée juste par une petite garnison de la marine brésilienne. Le médecin de la base a diagnostiqué une fêlure de mon coude gauche et m'a posé une grosse atèle qui m'enveloppe l'épaule jusqu'à l'avant bras.

Après 10 heures de repos ne voyant pas bien quoi faire sur cette île, j'ai décidé de reprendre la mer. Le pilote fonctionne bien heureusement car je ne suis pas prêt de retoucher la barre. Pourquoi barrer d'ailleurs un bateau hors course ?

A l'escale j'ai eu le temps de faire un grand rangement dans le bateau : il faut dire qu'avec mon plâtre et ma mine assortie, des jeunes militaires m'ont prêté main-forte.

Et devinez quoi ? J'ai retrouvé le bidon qui maintenait au sec les tablettes de chocolat. Il faudra que je me rationne, combien de temps dura le retour ? je l'ignore.

Au fait le jour d'avant mon accostage j'avais croisé non loin de la route d'Alan ROURA. Il est toujours en course et regagne le temps perdu à aller capter du réseau GSM le long des côtes du Brésil. Il m'a confirmé qu'il pouvait de nouveau télécharger sur son PC les fichiers météos à coût réduit pour pouvoir continuer son routage pendant la course. Décidément il y a vraiment plusieurs catégories de coureurs dans ce Vendée Globe. Je me souviens des mots échangés avant le départ avec Alan et ses parents, il me semble encore ENTENDRE LEURS  VOIX .

C'était juste après le baptême de son bateau par Catherine CHABAUD. Il faut dire que son bateau le légendaire «Le Pingouin» est le plus vieux bateau de la flotte. Catherine avait fait le Vendée Globe 2000 avec. Elle avait démâtée au large de l'Espagne à trois jours de l'arrivée ! C'est le seul plan LOMBARD encore en course. Le plus jeune skipper (23 ans) juste cinq ans plus que son bateau ça a vraiment de l'allure.

Depuis le départ de l'île que j'ai contourné par bâbord jet navigue maintenant au portant.

Au fait, en quittant le ponton les marins m'ont crié : «Fidel Castro está morto !”

Avec le vent qui sifflait j'avais d'abord compris que CASTRO faisait une sortie en Harley. Mais en ouvrant l'ordinateur de bord, j'ai bien compris la portée de la nouvelle.

Et si je mettais le cap vers Cuba ?

JOUR 0 : 26/11/2016 à 0h30

Journal de bord schizophrénique d'un abandon virtuel pendant le Vendée Globe 2016 à bord de "notretransat650"

Après avoir pris un faux départ, le skipper a heurté cette nuit le coin de son bureau. En accord avec son staff technique "notretransat650" fait désormais route vers La Rochelle. Joint à la vacation de minuit et demi voici ses premiers mots :

"Pas facile comme décision à prendre mais les dégâts sur mon coude sont trop importants, ça bleuit à vu d'oeil. Je vais tenter de rejoindre le bar "Au bout du rouleau" à La Rochelle mais cela risque de prendre du temps, d'autant que je ne me rappelle plus où j'ai bien pu ranger les tablettes de chocolats : c'est un tel foutoir à bord."

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans Mon journal de bord VIRTUALREGATTA
commenter cet article
16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 06:58
THE TRANSAT : jour 14

THE TRANSAT : jour 14

Ca va mieux : l'honneur est sauf  !

Je rentre dans le top 300 pourvu qu'ça dure :-)

Les premiers de la course virtuelle sont toujours loin mais  devant avec 262 milles d'avance.

Mon bateau maintenant  est à 423 milles de l'arrivée.

Bon nouvelle, je navigue "encore en tête de la vraie course" à 100 milles à l'Est du trio de tête des class 40 : sans Isabelle JOSCHKE qui à abandonnée est fait route vers St-Pierre-et-Miquelon

C'est Thibaut VAUCHEL-CAMUS qui a pris la tête devant Phil SHERP.

Louis DUC monte sur le podium provisoire (j'allais dire comme d'hab :-) )

Mais la grande et fracassante nouvelle, c'est l'abandon de Loïc PEYRON.

Forece et légende reste à TABARLY !

 

THE TRANSAT : jour 13 - abandon de Loïc PEYRON.

THE TRANSAT : jour 13 - abandon de Loïc PEYRON.

The transat : jour 10

The transat : jour 10

Quelle galère cette course !

Parti avec 8h de retard, j'ai décidé de prendre une option Sud.

Il a fallu attendre 10 jours pour approcher du top 500 (sur 52 0000 inscrits mais en comptant les 4 catégories de bateaux) !

Le niveau est en hausse sur VIRTUAL REGATTA : ça promet pour le prochain Vendée globe.

Les premiers de la course virtuelle sont loin devant avec 284 milles d'avance. Mon bateau est à 985,5 milles de l'arrivée.

Bon nouvelle, je navigue "encore en tête de la vraie course" à 100 milles à l'Est du trio de tête des class 40 : Isabelle JOSCHKE, Phil SHERP et Thibaut VAUCHEL-CAMUS.

On notera le décalage à 200 milles au Sud de Louis DUC : puisse cette option être payante pour l'épatant P'tit Louis :-)

The transat : jour 3

The transat : jour 3

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 23:00
Le parcours chaotique du bateau : "TEAM NOTRE TRANSAT"

Le parcours chaotique du bateau : "TEAM NOTRE TRANSAT"

Voilà l'interface du jeu de l'Hermione a été officiellement bloquée le 1 juillet à 00h.

Le jour de ma fête :-)

C'était certes une info qu'on pouvait trouver sur le forum dès le début de la course. Et bon à priori VR ne peut pas mobiliser trop de serveur en même temps pour éterniser des courses.

Mais, c'est tout de même ballot ! Le voyage de l'Hermione n'est pas terminé.

23 870 capitaines de frégate embarqués environ 4000 arrivés et combien qui jouaient encore ?

Mon bateau a été donc bloqué alors que je tentais en m'éloignant de l'arrivée (que je pouvais atteindre dans les 4000 classés) de regagner Saint-Pierre et Miquelon pour attendre l'Hermione et tenter de l'accompagner sur la route du retour.

Dans cette histoire, la course m'importait peu
Il y avait l'aventure et l'espoir de suivre le sillage de l'Hermione qui s'est vite avérait impossible.
L'option moteur aurait été plus utile que ces factices zone de ravitaillement.
Surtout que connaissant le bosco de l'Hermione la nourriture n'a jamais manqué à bord et l'escale Canaries (et même au Bermudes) était prévues dès le départ.
Bon tant pis encore un gout d'inachevé et de frustration.
Je ne rentrais pas à Rochefort le 28 août pour son retour triomphale.

Tant pis j'y serais pour de vrai :-)

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 15:23
Cette étape virtuelle célébre la traditionnelle route du bagne emprunté jadis par les galériens qui passaient enchaînnés sur le chemin du fief des galères à Aytré, avant d'être embarqués à Saint-martin sur l'île de Ré puis ensuite emmenés en Guyane.

Cette étape virtuelle célébre la traditionnelle route du bagne emprunté jadis par les galériens qui passaient enchaînnés sur le chemin du fief des galères à Aytré, avant d'être embarqués à Saint-martin sur l'île de Ré puis ensuite emmenés en Guyane.

Il était 16h30 heure française, quand l'Hermione du Team Notre Transat a mouillé l'ancre devant l'île du diable.

Il était 16h30 heure française, quand l'Hermione du Team Notre Transat a mouillé l'ancre devant l'île du diable.

 

Pour info "L'île du Diable : la plus petite (14 hectares), et la plus innacessible car le débarquement sur l'île n'est pas autorisé au public. Autrefois les alentours des Iles étaient infestés de requins attirés par la présence de l’abattoir sur l’île Royale, ainsi qu'à cause des forts courants, l’accès sur l'île était extrêmement difficile. C’est sur cette île qu'étaient déportés les prisonniers politiques dont, entre autre, Albert Dreyfus. Les prisonniers de l'île du Diable vivaient dans des maisons individuelles, se faisant eux-mêmes leur cuisine, pouvant cultiver un bout de terre et avoir quelques animaux... " [Extrait de : http://www.carnetderoute.fr/index.php?page=iles_du_salut)

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 10:59
Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 13:14


 

Quelle chevauchée fantastique !!!

Dire qu'il y a tout juste un an je vous adressai mes voeux du Cap horn ens 18ème position...

mais comme d'hab... cette P.... de remonté de l'Atlantique m'a été fatale

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 17:30

remisedesprixVR marieGiletti REDIl y a eu tant de journées particulières depuis le début du projet "Notre Transat" fin 2011.

Mais celle-ci restera un temps particulièrement riche en émotions !

Se faire remettre son prix sur le podium du Salon Nautique de Paris des mains de Benoit MARIE, fulgurant vainqueur de la "vraie" mini-transat 2013... non mais dites-moi que ce n'est pas un rêve

Un grand merci à tous ceux qui ont contribué à notre victoire et à Philippe GUIGNE : créateur de Virtualregatta.com

boutonplayaudioPour se connaître plus en détail le projet : vous pouvez écouter l'émission "Notre transat" sur RADIOCOLLEGE 95.9 FM qui lui est consacrée en cliquant sur le player Audio.

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 23:43

logoVR-rose.jpgPour les amoureux de la voile, le Salon Nautique reste un moment privilégié et attendu. C’est pourquoi cette année encore Virtual Regatta sera bien présent au cœur de la fête, avec un Stand que les habitués n’auront pas de mal à retrouver puisqu’il est situé au point de rencontre le plus prisé, face à la scène du «Nautic» !

Toute la communauté est donc invitée à rejoindre l’équipe VR qui a mis pour l’occasion les petits plats dans les grands, avec notamment la possibilité de jouer sur VRI et sur VRO en direct du stand, d’où vous pourrez piloter vos bateaux sur des barres à roues en carbone installées à cet effet.

Les spécialistes de l’Inshore vont ainsi pouvoir s’en donner à cœur-joie avec les régates de la Star Sailors League qui se disputent en live depuis les Bahamas, et qui connaissent un succès de participation exceptionnel.

Moment fort du Salon, le samedi 14, au cours duquel les meilleurs joueurs seront présents pour une journée festive, ponctuée à 17h par une remise des prix : Thierry sera présent pour recevoir son lot : les frais de participation à la prochaine vraie mini-transat 2015 ! (ce qui est un bon début  )

 

Ensuite on joue les prolongations  à partir de 19h par une soirée entièrement dédiée à la communauté, avec buffet pour tous et invités surprises… parmi lesquels quelques skippers « réels » de très haut de gamme.

 

Pour participer à ces festivités et obtenir une invitation à la « Big Fiesta » de la Porte de Versailles, rien de plus simple : il vous suffit de vous inscrire sur la Nautic Transat dont le coup d’envoi sera donné demain vendredi 6 décembre, à 19h30, depuis la scène du Nautic, pour un grand sprint de Newport vers Lorient à la barre de votre Maxi Trimaran.

Alors n’hésitez pas à venir nous rejoindre pour un grand moment de rencontres, de plaisir et de convivialité."

Extrait du site de Virtualregatta (News du 5/12/2013 - hors mention perso)

 

Donc s'il y a des amis de "Notre Transat" qui passent au Salon, ce sera l'occasion de boire un coup ensemble et aussi de faire connaissance avec mes amis virtuels

NOTA : J'emmènerai une valise de bouquins pour une séance de dédicace improvisée !

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 01:55

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 18:42

20131129 NEWSVRquisecache-copie-1

Il y a des moments dans la vie où l'on va de surprise en surprise !!!


Que vous dire si ce n'est que ce n'est pas moi qui se cache derrière "Banzaï49TPN" mais Philippe METAYER, mon ami virtuel ! Déjà 3ème de la première étape, il n'a laissé aucune chance à ses poursuivants dant la 2ème étape.


Il a eu ce geste chevaleresque digne d'un grand joueur de la communauté de VIRTUAL REGATTA de changer son profil pour m'attribuer tout le mérite de cette victoire.


C'est sa façon de contribuer de manière éclatante à promouvoir mon projet, mon rêve partagé avec bon nombre de rêveurs de notre grande communauté de joueurs,  de faire pour de vrai la mini-transat.


Comme d'autres Hervé "Agro650", Manu " meteo79niort.com" qui ont, à la barre des bateaux "notretransat" et "notretransat650", tenté de m'aider à amener un des mes bateaux à la victoire.


Comme Didier "Le grand Dic" et Odile " Fioninette" avec qui on a établi ensemble une stratégie pour "gagner" cette édition de la mini-transat 2013 dont l'attribution du prix "les frais d'inscrtiption à la prochaine course" était une étape importante pour le lancement de la saison 2 de notre projet : objectif mini-transat 2015 !


A tous, je dis un immense merci !


Ils font partie intégrante du staff de notre asso pour réussir ensemble ce pari impossible !

L'objectif n°1  étant maintenant l'achat du bateau pour l'asso : le mini 6.50 "Bon pied bon oeil" !

 

 

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 09:08


Virtual Regatta News Jacques Vabre n°23 - 26... par virtualregatta

 

Manu c'est Emmanuel MOREAU skipper de "meteo79niort.com".

J'ai la chance de l'avoir rencontré dans la vraie vie et c'est un type super. un véritable amateur dans tout la noblesse du terme. Sa passion c'est d'abord la météo qu'il nous fait partager au quotidien sur son site www.meteo79niort.com.

Puis il s'est mis à la course au large sur VIRTUALREGATTA et il s'est passionné pour le routage en se formant seul aux outils des vrais pros comme MAXSEA TIME ZERO qu'il maîtrise maintenant à merveille (tout comme PACOTOOL, VRTOOL et ZEZO d'ailleurs).

Un routeur même le plus performant possible ne sert à rien s'il n'est pas sans cesse validé et corrigé par une vraie analyse météo à moyen terme.

Il a même routé pour de vrai un concurrent dans une course au large !

C'est  "notre Jean-Yves BERNOT (le sorcier routeur-métérologue) de la régate virtuelle" !


Mon premier contact avec Manu c'était pendant le dernier Vendée Globe, dont il a dominé les 3 premiers quarts ce qui lui a valu un passage dans le Magazine STADE 2 en vacation avec François GABARRE !

Il a gentiment accepté d'être interviewé par téléphone lors de mon émission de radio "Notre Transat" sur RADIOCOLLEGE 95.9 FM (A ré-écouter en cliquant ici)

 

Puis Manu a accepté (avec Hervé "agro650" ) de router le bateau de notre association "notretransat" uniquement pour promouvoir mon projet de faire la vraie mini en 2015.

Et ils l'ont mené à la victoire dans la première étape de la mini-transat (surtout d'ailleurs Hervé pour les premiers 4/5 du parcours qui a mis le bateau en tête !).


Pour cette occasion, il a eu la gentillesse de venir de Niort cette fois pour de vrai, dans une autre émission de Radio (A ré-écouter en cliquant ici)

Et nous avons fêté ensemble cette victoire au bar rochelais dit "Au bout du rouleau" avec mes amis de la Fanfare sociale.

manuavecmoietlafanfare.jpg

 

Alors moi je dis Bravo Manu et un grand merci pour tout ce que tu fais (avec plein d'autres amis de la grande communauté de VIRTUALREGATTA) pour mon projet de partager notre transat !

Pour de faux encore en 2013 et un jour pour de vrai en 2015 

 

PS : bon maintenant que le bateau "notretransat" est en rade dans le Nord sur la mini-transat, (comme quoi l'usage de MAXSEA n'est pas infaillible ! ) reviens vite sur "notretransat650" tenter de rattraper notre retard sur les redoutables Phil "Banzai49TPN " et Hervé "Agro650" entre autres !


Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 00:01

doublefelicitations.jpg

Autopsie du doublé des bateaux de «Notre Transat» dans la 1ère étape de la mini-transat virtuelle 2015 :

Contexte : Il y a deux ans à l'arrivée de la première étape de la mini-transat 2011, ma vie a basculé.


Une sorte de bascule m'a fait sortir du monde de la course au large virtuelle pour tenter de rentrer dans le monde de la course au large tout court.


Arrivé en effet 14ème de cette étape sur le bateau «monplombier.net», j'ai eu droit à un article dans le journal SUD-OUEST qui titrait : «Sa transat virtuelle».

C'est en voyant ma trombine dans le journal que je me suis dit «Chiche, la prochaine mini, je la fais pour de vrai !».

 

Et là donc ma paisible vie s'est sérieusement compliquée.


Depuis en 2012, j'ai eu le bonheur de faire une saison d'entraînement au Pôle Atlantique 6.50 de La Rochelle sur le vrai mini «Ti'Punch» !

Et puis après pas mal d'aventures et de mésaventures que je raconte dans le livre : «Notre Transat : la course au large du virtuel au réel- saison 1» mon projet s'est arrêté net... faute de moyens financiers pour pouvoir disposer d'un nouveau bateau.

J'ai aussi pris conscience de long chemin qui me restait à accomplir pour pouvoir prétendre à faire la mini-transat pour de vrai.

 

Mais je n'ai jamais abandonné mon rêve, ma quête pour devenir le premier membre de notre grande communauté de joueurs de VIRTUALREGATA qui participe à une vraie course au large.

 

Voyant que je ne pouvais pas continuer à m'entraîner avec mes camarades du Pôle dont certains ont pris le départ de cette 19ème édition de la mini-transat, j'ai continué à travailler la communication de mon projet pour pouvoir prétendre trouver des sponsors, avec pour premier objectif l'achat d'un nouveau bateau.

Je me suis aussi lancé dans la radio en animant une émission hebdomadaire consacrée à la voile sur une radio associative en milieu scolaire encore survivante de la libéralisation de la bande FM. Cette émission appelée «Notre Transat» du nom de l'association créée pour accompagner mon projet fête sa première année sur les ondes de RADIOCOLLEGE 95.9

 

En apprenant que VIRTUALREGATTA offrait au «vainqueur de la mini-transat 2015 ses droits d'inscription pour la prochaine vraie mini !» mon sang n'a fait qu'un tour et je me suis dit : «C'est pour moi !»

 

Seulement voilà, le niveau des joueurs à considérablement progressé sur VR, et malgré ma 327ème place au Vendée Globe, je ne pouvais prétendre à cette victoire.

En plus cette édition de la mini-transat est organisée en vents interpolés et sans le routeur ZEZO. Donc sans «mon ami ZEZO» impossible de lutter à armes égales avec les favoris. Et en plus mon prévisionnel de plomberie ne me laissait que peu de temps pour pouvoir batailler avec les leaders.

 

Ce que j'ai appris au Pôle Atlantique 6.50 de La Rochelle, c'est que tout projet de course au large même en mini ne pouvait s'entreprendre seul.

Il faut savoir s'entourer au delà de sa famille et de ses amis, d'une véritable équipe pour pouvoir mener à bien un tel projet. Une équipe pour s'entraîner, une équipe pour préparer le bateau, une équipe pour boucler un budget, une équipe pour communiquer.

 

Cette équipe s'étoffe progressivement avec des membres de notre association de plus en plus investis pour partager «Notre Transat».

 

Et parmi mes amis de la communauté de VIRTUALREGATTA, je me suis moi aussi fait de véritables amis qui m'aident et me soutiennent. Je vais tout d'abord vous en citer deux essentiels dans ma compréhension du jeu : «Le Grand Dic» génial vulgarisateur de la régate virtuelle de par son VRguide et sa compagne «Fioninette» dite aussi «La reine de Bahia» depuis sa victoire dans l'édition précédente de cette mini-transat. Ils m'ont non seulement soutenu moralement mais aussi financièrement, «Le Grand Dic» reversant les dons collectés sur son site à mon association !

 

Puis je citerai «Ricard_34» non moins génial et généreux créateur du site PACOTOOL.fr, véritable calculateur de route indispensable à tous joueurs voulant progresser. Paco a eu la gentillesse de mettre le logo de mon bateau «notretransat650» sur son site !

 

Enfin je vais vous révéler les noms des deux barreurs qui ont accepté de prendre alternativement en charge le bateau de l'association et ont donc emmené à la victoire «notretransat» lors de cette «première étape» de la mini-transat de VR :

Il y a tout d'abord et principalement «TPN Reves de gosse» relayé le dimanche matin par «meteo79niort.com». Je ne sais comment les remercier !

 

Pour ma part à la barre de «notretransat650» j'ai pris le départ, au début uniquement pour participer et en profiter pour suivre la vraie course en allant aux nouvelles des mes amis rochelais engagés dans la vraie mini-transat... puis les circonstances des courses en ont décidé autrement :

d'abord l'annulation de la première étape pour de les vrais et puis le fait que je sois un joueur vite devenu acharné quand après de longues analyses météo, j'ai vu le coup qui partait à l'ouest et j'ai pu revenir à la loyale sur le bateau «notretransat» devenu alors un lièvre de luxe.

ensuite j'ai oublié mon planning de travail en m'excusant auprès de mes clients puis j'ai campé les derniers 3 jours et 3 nuits devant mon ordinateur en ne lâchant rien pour ne pas laisser nous échapper ce fameux doublé.

Et là l'interface de VR est bien inadaptée quand on se bagarre pour ne pas perdre toutes les dix minutes quelques centièmes de mille devant des joueurs du calibre de "banzaï49 tpn", "mégajac" et autres consors !

 

Voilà je vous ai tout dit et d'ailleurs je n'ai rien à cacher à notre magnifique communauté de joueurs sur VR. J'en fait moi aussi partie et j'en suis fier... J'ai juste moi aussi un «rêve de gosse» à continuer de vous faire partager.

 

Mais tout reste désormais à refaire dès mardi dans «cette deuxième étape» et il va bien falloir que je retourne bosser !

Bien compliqué à concilier tout cela !

 

Bonne deuxième étape à tous et surtout bonne mini-transat qui commence enfin pour mes désormais amis skippers rochelais qui y participent pour de vrai !

 

Cordialement,

Thierry.

 

Ps : s'il y a bien une chose que ces deux dernières années m'ont apprises, c'est que dans la vie il ne faut pas avoir peur du ridicule quand on met en oeuvre un projet improbable. Il faut juste faire les choses du mieux que l'on peut mais toujours avec une farouche volonté de progresser.

Ce premier clip de la parodie de la chanson de Balavoine : "J'me présente, je m'appelle Thierry. J'voudrai bien réussir un mini...." 

Ce clip-diaporama a été "réalisé" au lendemain de la fête organisée Au bout du Rouleau pour célebrer le doublé des bateaux  Notre transat dans cette "première étape" de la mini-virtuelle. Et la fiesta ne fut pas virtuelle celle là !

Comme m'a dit Olivier CUSIN  (l'actuel propriétaire du mini "Bon pied bon oeil" que l'association voudrait acheter) en le visionnant  : - "L'important c'est le chemin !".

L'important c'est la route, l'important....

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 20:00

NEWSVR-du-6-novembre-2013.jpg

 

Cliquez sur l'image pour voir cette NEWS sur le site de Virtualregatta.com

 

Merci à toute l'équipe de VR pour cette magnifique NEWS


Mais les gars comme vous y allez : "Aussi proche", aussi proche comme ils y vont tellement le chemin à parcourir est encore gigantesque !


- Déjà remporter la "seconde étape" en fait la même que la vraie en repartant de Sada. Ce qui est statistiquement quasi impossible tant la concurrence est devenue élevée sur Virtual Regatta.

- Boucler le financement pour l'achat du bateau, C'est l'objectif n°1 pour pouvoir s'entraîner dès mars 2014 avec le Pôle Atlantique 6.50 de La Rochelle.

- Faire le programme de course (en cumulant au moins mille miles et sa qualif d'un trait de la même distance). Trouver des sous pour faire tout ça pendant qu'on ne travaille pas.

- Espérer, si on a fait tout ça,  être qualifié ce qui n'est pas automatique (3 ministes rochelais : Louis-Marie BILLOTJulien BOZZOLO et Benoit YANNIC sont restés sur la liste d'attente cette année).

- Et ensuite être au départ...et là ce n'est que le début de la vraie mini-transat... reste rien de moins qu'un océan à traverser... pour la première fois pour moi !

Mais ne faut-il pas tenter de poursuivre ses rêves?

 

Quoiqu'il en soit, on arrose le doublé ce jeudi soir à partir de 20h30 en Fanfare (sociale) au "bout du rouleau" (Quai Simenon à La Rochelle) ! Venez !

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 21:00
Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 07:21

logominitransatVR.jpg"Comme les skippers, préparez-vous à traverser l’Atlantique et à participer à VOTRE Mini Transat sur Virtual Regatta. Nom et déco du bateau, choix des voiles, préparation de la navigation, traversée… Vivez l’aventure du début à la fin, en étant le seul maître à bord.

A quelques jours du départ, déjà plus de 10 000 concurrents se sont inscrits.


Et cette année, le vainqueur virtuel de la Mini Transat gagnera son inscription à l’édition 2015* !


Alors n’attendez plus, tentez votre chance, parlez-en autour de vous et rendez-vous sur www.virtualregatta.com. Départ dimanche 13 octobre 2013 à 13h".

 

* : - Alors ça c'est le pompon ! Il y a plus qu'à gagner...

Mais bon d'une ça c'est pas fait d'autant qu'avec les nouveaux vents interpollés cela va être impossible d'utiliser le routeur Zézo et donc de lutter à armes égales avec les meilleurs.. Surtout que ça bosse en ce momment est donc impossible de rester 24h/24 devant l'ordi pour voir la direction du vent au changement de bord... mais bon dans la vraie mini, ils naviguent en écoutant les bulletins météos à la BLU et à l'observation des nuages !!!

Et de deux ensuite, une fois gagnée la prime d'inscription de 1400 euros... il reste plus qu'à se qualifier pour la vraie mini-transat et là y a encore pas mal de fric à trouver et de taf à faire !

 


Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 04:50

flyerodysseestpatrick.jpgDEPART VENDREDI 15 MARS A 20h :

"Enfilez votre ciré et rendez vous en Norvège pour rejoindre Dublin à bord de votre Mini 6.50.  

A l'occasion de la St Patrick, retrouvons nous au pub pour se réchauffer apres 1800 milles dans les mers froides de la Norvège, de l'Islande et l'Irlande"

 

20130313-TEAMNOTRETRANSAT-deux jour avant le départ

 

Le bateau (sans option) TEAM NOTRE TRANSAT s'aligne au départ.

 

 

 

bateauclassee40teamnotretransatLe bateau sans option du "TEAM NOTRE TRANSAT" est dans la course.


C'est le bateau de l'association NOTRE TRANSAT qui est skippé en équipage.

 

Pour pouvoir embarquer à bord et il vous suffit d'être ou de vous abonner à la NEWSLETTERS de notre site (en renseignant votre mail dans la case située en haut à gauche de la page).

 

Vous receverez par mail ainsi un lien automatique qui vous permettra de prendre le contrôle du bateau et de nous aider à le ramener à bon port : C'est à dire en l'occurence à DUBLIN apès avoir fait le tour de l'Islande.

Couvrez-vous cela risque d'être FRISQUET (comme on dit quand on est chauffagiste )


Pour les habitués de VIRTUALREGATTA vous pouvez aussi rejoindre le Groupe TEAM NOTRE TRANSAT pour échanger des informations sur la course.

 

Pour se mettre dans l'ambiance et faire un petit point sur la course, Thierry offre une pinte à tous les équipiers le jour de la Saint Patrick sur le vieux port de La Rochelle.

Rendez-vous au FITZPATRICK le dimanche à 17h00 :

FITZPATRICK.jpg




Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 15:32

logovrsainttropez.jpgCOURSE TERMINEE (1863ème )

"Venez naviguer en Méditerranée à bord de votre Class 40 virtuel pour un sprint autour de la Corse, la Sardaigne et des Baléares, et tenter de gagner un séjour de rêve à Saint-Tropez ! Rejoignez la course et préparez vous pour le départ Samedi 2 mars à 12h00 CET !"


Voilà la couse est en faite parite à 15h00 pour des raisons techniques.

 

 

bateauclassee40teamnotretransatLe bateau sans option du "TEAM NOTRE TRANSAT" est dans la course.

 

Pour pouvoir embarquer à bord et il vous suffit d'être ou de vous abonner à la NEWSLETTERS de notre site (en renseignant votre mail dans la case située en haut à gauche de la page).

 

Vous receverez par mail ainsi un lien automatique qui vous permettra de prendre le contrôle du bateau et de nous aider à le ramener à bon port : C'est à dire en l'occurence Saint-Trop après un tour des îles méditéranénnes.

parcours2.jpg

 

Bonne nav.

Thierry

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 23:06

20130227_monpombiernet-caphorn-GOOGLEROUTE.jpg

Le maxi-catamaran "monplombier.net" (skippé en diletante par votre plombier) est arrivée sur l'Iles des Etats  pendant la poursuite Australe sur virtualregatta.com  (en faisant non la course mais la route directe en sens inverse !).


Il mouille au pied (environ) du Phare du Bout du Monde et attend le maxi-catamaran "TEAM NOTRE TRANSAT" (qui sauf acharnemant du pirate qui s'est immiscé à bord devrait le rejoindre début mars !

On rappelle qu'un pot sera organisé au Phare du Bout du monde (à La ROCHELLE) pour fêter son arrivée !

20130227_monpombiernet-caphorn-VR-ILEDESETATS.jpg

20130227_monpombiernet-caphorn.jpg

 

On attendra aussi de voir passer Richard MERIGEOT, le skipper de l'expédition coriolis 14 toujours en étape à USHUAIA .

20130227_coriolis-ushaia.jpg

phareduboutdumondeterredefeu.jpg

Cliquez sur la photo du phare pour voir les autres images de l'auteur


TOUT SAVOIR SUR L'HISTOIRE DU PHARE DU BOUT DU MONDE (d'après le site de l'auteur de sa reconstruction André BRONNER alias "Yul VERN "):

 "Il était une fois dans l'île des Etats, au large du Cap Horn, un aventurier des temps modernes... Son nom: André Bronner, dit "Yul".

Un jour, alors qu'il vivait depuis quelques mois en autarcie complète dans cette région aussi déserte qu'inhospitalière, il découvrit les vestiges d'un phare.

Le Phare du Bout du Monde fut construit en 1884, abandonné vingt ans plus tard et immortalisé par Jules Verne dans son roman du même nom.

Vint alors à notre aventurier l'ambitieuse idée de faire briller de nouveau cette lumière pour les navires croisant au bout du bout du monde.

Sont donc nés l'association et toute une série d'aventures..."

 

Au fait il y a parfois des coincidences étonnantes :

Savez vous à quelle date fut inauguré le phare du bout du monde ?

Un 26 février, jour de mon anniversaire :

mais lui est "re-nait" en 1998 et n'a que il y a 15 printemps !

Et le premier phare ?

 Il fut édifié en 1884 et a donc tout juste 80 ans de plus que moi

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 01:00

20130226_8h00_monplombiernet-GOOGLE.jpg

Le bateau "monplombier.net" (skippé par votre plombier) après une étape à Saint-Pierre et Miquelon a réalisé pendant le Vendee Globe sur virtualregatta.com  le passage du Nord-EST (celui qui a été réfusé par les autorités russes à l'expédition CORIOLIS 14).

20130226_8h00_monplombiernet-GOOGLE-JAPON.jpg

Après avoir descendu le Pacifique nord, il fait escale au Japon... sur le site de la centrale nucléaire de FUKUSHIMA

20130226_8h00_monplombiernet-GOOGLE-CENTRALEFUKUSHIMA.jpg

Avant le 11 mars 2011, la centrale de FUKUSHIMA avait plutôt fiers allure...

CENTRALEFUKUSHIMA.jpg

20130226_8h00_monplombiernet-GOOGLE-CENTRALEFUKUSHIMA-25mar.jpg

Mais il s'est produit un "improbable tsunamit"de sorte qu'ensuite cela donna ça :

20130226 8h00 monplombiernet-GOOGLE-CENTRALEFUKUSHIMA-19mar

 

http://www.sortirdunucleaire.org/tetiere/logo-sdn.gifBref, aujourd'hui c'est mon anniversaire et que peut bien faire un plombier en balade virtuelle sur une centrale nucléaire bien cabossée :


Juste profiter de l'occasion pour apporter mon soutien à tous ceux et celles qui militent avec constance et patience pour une sortie du nucléaire.


 

Et justement à l'occasion du deuxième anniversaire de la catastrophe de FUKUSHIMA, et pour changer la politique énergétique française, une chaine humaine est organisée le samedi 9 mars à Paris.

chainehumaine.jpg


 

http://chainehumaine.org/squelettes/images/infog-chaine.png

"Reprenons en main notre avenir énergétique, formons une grande chaîne humaine pour encercler les lieux de pouvoir !

Aurions-nous oublié Fukushima ?

Démesurément dangereux et coûteux, le nucléaire soumet les humains et tous les êtres vivants à des pollutions et à une menace inacceptables. Hiroshima, Tchernobyl, Fukushima : aucune autre technologie n’a créé en si peu de temps des catastrophes si « durables ». Avec 58 réacteurs, le parc nucléaire français représente un risque majeur, pour nous et nos voisins européens. Attendrons-nous que la centrale de Nogent-sur-Seine, à 95 km de Paris, devienne le Fukushima français ?" (Appel national du Réseau sortir du Nucléaire)

 

 

 

 

 

Le point commun entre Pierre Rabhi, Isabelle Autissier, Aure Atika, François Morel, Sanseverino, Alain Damasio, Edgar Morin… et de nombreux autres ? http://chainehumaine.org/squelettes/images/une-main.jpg


Toutes ces personnalités partagent la revendication que la France en finisse avec le nucléaire.  

« Énergie dangereuse qui a fait ses macabres preuves partout sur notre planète » pour le chanteur Sanseverino, « poison inodore, incolore et invisible qui ne signe pas ses crimes » pour le romancier Christophe Léon, "archétype de la technologie crépusculaire, immodeste et immoderne, immorale et immonde" pour l’auteur Alain Damasio : comme la majorité des Français, ils désirent que notre pays abandonne cette technologie et se tourne enfin vers une vraie transition énergétique. C’est dans cette optique qu’ils apportent leur soutien à la chaîne humaine du 9 mars pour l’arrêt du nucléaire civil et militaire, destinée à dénoncer le système nucléaire et à réclamer la reprise en main par les citoyen-ne-s des décisions liées à l’énergie.

Comme le résume l’écrivain Michael Ferrier, auteur de Fukushima, Récit d’un désastre [1] : « nous affirmons par cette immense chaîne humaine notre solidarité avec les victimes du nucléaire et notre détermination à entrer dans une civilisation énergétique responsable, fondée sur des innovations techniques et écologiques qui sont aujourd’hui à notre portée, loin des vieilleries du nucléaire. »


Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 09:30

bateeauteamnotretransat.jpg"40° rugissants et autres 50° hurlants vous ont manqué sur le Vendée Globe virtuel ? Prenez la barre de votre maxi trimaran et partez à l'aventure sur une course imaginée par LLYL, le vainqueur du Vendée Globe Virtuel, sans porte ni contrainte sur la route de tous les dangers !"

affiche-lapoursuiteaustrale.jpg

 

parcourspursuiteaustrale.jpg

 

 

 

 

Vous n'avez jamais joué à virtualregatta, le jeu de régate virtuelle qui a connu un énorme succès avec près d'un demi-million de joueurs pendant le Vendée globe ?


Alors l'association notre transat vous invite à bord de son maxi-catamaran "TEAM NOTRE TRANSAT".


Le principe est ultra-simple, il vous suffit de cliquer sur ce lien pour vous retrouver à bord dans les mers du grand Sud.

 

Une fois à bord, vous pouvez voir la course, suivre et encourager (via la messagerie de VR) le bateau en course "notretransat" : skippé par Thierry avec l'aide de skippers d'élite qui soutiennent son projet en acceptant de router le bateau pendant un "long quart" de 24 heures !

 

 

Vous pouvez aussi bien sûr changer de cap et de voile pour suivre au mieux le parcours de la course !


Et vous ne serez pas de trop pour mener notre maxi-catamaran car dans le grand Sud, on change vite de case sur ces bolides  : à 65° Sud, sous spi à 150° d'un vent de 35 noeuds, on change de case toutes les une heure et douze minutes !

Il vous faudra surtout bien gérer le spi, en évitant que le bateau n'avance plus du tout si le bateau s'approche trop du vent !

 

phareduboutdumondepatagonie.jpgLe but n'est pas tant de faire la course, mais son parcours, avant d'aller s'échouer au phare du Bout du Monde (le vrai, celui du roman de Jules Verne reconstruit par l'équipe de "Yul" (pas sa réplique des Minimes !)


Coïncidence, Richard MERIGEOT, ami de notre transat et skipper de l'expédition CORIOLIS 14, devrait se trouver dans les parages et après une escale à Ushuahia, passer voir le phare (comme il nous l'a confié lors de l'émission notre transat).


Le bateau "radiocollège" (du Vendée globe virtuel) qui suit  (voire précède) le parcours de l'expédition y a déjà fait escale !

Le maxi-catamaran "monplombier.net" (de La Poursuite Australe virtuelle) mouille devant ce lieu mythique depuis le 26 février !


Nous  apporterons à Richard "dans nos soutes", les messages de soutien que vous voudriez bien laisser en commentaire de cet article !

Vous pouvez aussi dans les commentaires laisser un autre message à votre convenance, qui témoignera que vous aussi, vous êtes bien monté à bord de notre expédition !

 

Aussi quand le bateau s'échouera près du phare, l'association Notre transat, phareduboutdu-monde-lrLa_Rochelle_-_Phare_du_out_du_monde.jpginvitera tous les skippers de notre expédition à débarquer à terre pour boire un pot (bien réel celui là !)... mais à  La Rochelle... sur la pointe des Minimes... devant notre phare du Bout du monde !

 

 


Bienvenue et bons vents à tous les membres éphémères ou non de notre équipage,

qui intègreront le Team de "Notre Transat" en route pour la Patagonie

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 08:30

bateau-notretransatmaxicatamaran.jpg 

 

LA COURSE EST ACHEVEE

On a fini 248ème !

Merci et à bientôt pour d'autres course ensemble !

Thierry

 

Lancée à l'issue pour certains du Vendée globe, cette course est partie Dimanche dernier à 18h00 et devrait durer un petit mois.

Le bateau "notretransat" avec les options "Voile Pro", "Voiles auto" et "Programmateur de cap" est en course.

Lancé par Thierry qui a géré seul les premiers jours de course, il se situe plutôt dans le peloton de tête (dit "zézo"  : dans les 500 premiers sur 85000 inscrits) et joue des coudes avec LLYL, le vainqueur du dernier Vendée globe virtuel et l'inventeur de cette course "no limit" dans le grand sud !

affiche-lapoursuiteaustrale.jpg

 


 

 

 

 

 

 

 

 

20130214-2h10-notretransat 894ème

- Vous faite partie des bons (voire très bon) joueurs de virtualregatta, vous êtes déjà arrivée à entrer dans le top 100 d'une course ! Voire le top 10 ! voir de gagner

Vous êtes expert de Pacotool, le routage ZEZO et VR TOOL, et que sais-je encore ? Bref vous êtes reconnu dans la plus grande communauté de voileux du monde ( la virtuel !) 

 ou

- Vous êtes skipper-régatier, coureur de course au large dans la vraie vie et avez envie de découvrir "comment ça marche la régate virtuelle ?" et vous voulez vous confronter à la meutes des régatier virtuels !

et

- vous avez envie de soutenir mon projet,


alors je vous invite à intégrer l'équipage de "Notretransat" pour assurer seul la gestion du bateau aux couleurs de notre association pendant 24h.


Ensemble, constituons un équipage d'élite et qui sait nous amènerons le maxi-catamaran "notretransat" à faire une perf au cap Horn.

 

Comment participer ?

Etape 1 :

Pour qu'il n'y ait qu'un seul skipper à bord , il faut au préalable vous identifier en vous inscrivant sur le planning des quarts du bateau (en cliquant ici).

planningdes-quart.jpgC'est un tableau, où l'on met son prénom, dans la case de la période où l'on peut  "prendre la barre" et programmer la route du bateau.

La prise de quart débute à 17h pour se finir à 17h le jour suivant.

La" relève" se fait 17h car la programation de cap est alors déjà possible, pour la programation certaine de la bascule des vents à 20h00 sur le jeu ! (soit 1h avant l'interface de Virtualregatta !)


Grâce à ces inscriptions nous pourrons à la fin de la course publier la liste des membres de l'équipage du maxi-catamaran notretransat !

 

Etape 2 :

Il y a maintes façons de tracer sa route sur virtuelregatta.

Chacun la sienne.

Il ne s'agit pas ici d'expliquer comment faire (voir le guide du Grand Dic : le premier parrain virtuel de notre projet  ).

Mais expliquer un peu quelques astuces aux lecteurs et donner quelques billes aux vrais skipper-coureur du large.

Sur Virtualregatta :  il y a un outil de base à destination de tous les utilisateurs : c'est la calculette à Paco . C'est libre et gratuit sur son site (qui soit dit en passant nous offre son soutien en affichant notre logo) sur pacotool.fr)

interfacepacotool

La calculette de  Paco,  permet de prévoir une navigation fine de case en case avec l'heure précise des changements de case (sur cette course, la minute d'itération est 3, les calculs pour la vitesse du bateau sont donc faits  à 7h53, puis 8h03, 8h13...).

Vous pouvez accéder au routeur ZEZO en cliquant sur le "lien vers ZEZO" (situé en haut à gauche de la page). Là une nouvelle fenêtre s'ouvre avec la route optimale du bateau.

20130214-2h10-ZEZO

La programmation idéale est à faire non pas deux (matin et soir à 8h et 20h quand les vents changent sur Virtualregatta) mais quatre fois par jour (à 5h30,11h30, 17h30, à 23h30 quand PACO et ZEZO mettent à jour les fichiers GRIB qu'ils reçoivent de la NOAA via RICOO).

Sur le routeur ZEZO, les points noirs sur la route du bateau sont les changements de cap à programmer.

En déplaçant la flêche du curseur dessus un cadre apparait.

La première ligne indique l'heure du changement (attention l'heure est indiquée en TU, il faut donc rajouter une heure).

L'avant dernière ligne donne le nouveau cap à suivre (noté "Heading").

Il vous faut ensuite recopier la feuille de route dans le programmateur de Cap de virtuelregatta en ajoutant les changements successifs.

On peut programmer jusqu'à 10 changement de cap.

Ouvrez la calculette d'aide à la navigation virtuelle de Paco directement paramétrée pour le maxi-catamaran "notre transat" (en cliquant ici)

 

 

Etape 3 :
Envoyez un mail pour embarquer à bord du "Notretransat" et vous retrouver aux commandes du maxi-catamaran (en cliquant ici je répondrais en vous donnant le lien direct d'accès au bateau)

Une petite règle évidente pour la prise de barre :  ne piloter le bateau uniquement la (ou les) période (s) de 24h dans laquelle vous êtes inscrit sur le planning des quarts pour la période concernée.

(s'il n'y a hélas personne de prévu pour cette période, et que vous voulez poursuivre, inscrivez au préalable votre nom dans le planning des quarts).

 

 

Vous pouvez aussi  laisser des commentaires à la suite de cet article pour faire partager la course aux visiteurs du site.

 

Bienvenue et bons vents à tous les membres de notre équipage,

couvrez-vous bien à 65° sud il ne devrait pas faire bien chaud même pendant l'été austral !


Et faisons ensemble au mieux pour cette navigation coopérative de notre équipage hétérocite entre skippers  virtuels et réels (?) 

Thierry

 

 


Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 23:00

arriveegalopin17LR-25emeArrivee-lerupellalr-119emeArrivee-triumphlrvrc-125emearrivéenotretransat-373èmearrivéeradiocollege-1538emearrivéepapol17LR-2215emearrivée-jimtoye2868emearrivéehermesteamLR-4059emearrivéepolervegasclub-5835eme

 

CLIQUEZ SUR LE TABLEAU UIVANT POUR VOIR EN DETAIL LE CLASSEMENT (réalisé par Cerventes9)

challengeeequipes-classementautemps.jpg

vg2012-photogroupenotretransat650SUDOUEST.jpg

de gauche à droite :

Christophe SAINSON sur "PokerVegasClub" (seul bateau sans option du groupe),

Alain GOURMELIN sur "evasion LR"

Antoine ANTON sur "www.radiocollege.fr"

Marc DAUVOIS sur "Triumph LR-VRC"

Philippe CHAIGNE sur "hermes17TEAMLR"

Laurent FILLON sur "LE RUPELLA LR"

Thierry ANTON sur "notretransat650" (son bateau historique "monplombier.net" rentre au port de LR)

Olivier RIVET sur "papol17LR"

manque sur cette photo :

Bruno BLAS sur "Galopin17 LR"

Jean-Paul BOUDET sur "Jimtoye"

 

Voir l'article du 12 novembre 2012 du journal SUD-OUEST : Vendée Globe - Navigateurs virtuels

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 13:56

1-lacourbe-affichecreationlacourbemodifie.jpg

Bonjour Thierry, nous t'envoyons cette création des CE 2 de l'école LA COURBE pour afficher sur ton blog
merci,
les élèves

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans VIRTUALREGATTA
commenter cet article