23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 11:00

Marie.jpgUne photo de Marie dans son bel atelier à Périgny, siège de sa petite entreprise joliment nommée MARIBAMBELLE !  Marie est menuisière et peintre (entre autre, car est aussi créatrice d'objets déco diverses à voir sur son facebook pro )

Avant de monter sa boîte, Marie était la dernière skipper de TI'PUNCH et c'est justement pour récupérer la boîte à pharmacie du bateau qu'elle m'a invité à lui rendre visite.

 

Que dire de Marie PARNAUDEAU ?

D'abord que c'est la première fois que la rencontre, sur les conseils d'Yves qui me suggérait qu'à tout hasard elle pouvait encore avoir un peu de matériel à récupérer.

 

Mais reprenons au début : la première fois que Marie est montée sur un voilier, c'était en 1998, comme animatrice des quartiers de Thouars lors d'un stage pour jeune en difficulté aux Glénans. Ce fut tout l'équipage qui fut en difficulté pour le coup, avec une jeune à la mer sous un gros grain, et une sacrée expérience fondatrice de sa passion de la voile en équipage (équipage novice qui d'ailleurs de révéla faire preuve d'une énergie, d'une solidarité et de ressource insoupçonnés : comme quoi dans la difficulté des jeunes étiquetés de la sorte se révèlent souvent.

Ensuite, en 2004, elle arrive par l'entremise de son cousin, au chantier CANDELA  après son CAP d'ébéniste. Et un emploi qui devait durer 8 jours dura en fait 5 ans ! Pendantcette période, elle a beaucoup navigué avec d'excellents marins, sur Viola notamment.

Mais Marie a du caractère et c'est bien beau de toujours naviguer avec des bons, ça ne suffit pas pour se prétendre marin. Du coup en 2008, elle élabore le projet de faire la mini-transat toute seule, comme une grande, avec déjà Yves comme coach : montage d'un dossier, d'une plaquette, montage d'une association, recherche de sponsors... mais la crise pointe déjà le bout de son nez et les sponsors ne seront pas au rendez-vous.

Du coup, une idée simple surgit : pourquoi ne pas tenter l'aventure sur le bateau d'Yves. Jean s'exclamera alors : « - Mais comment n'y a-t-on pas pensé plus tôt ? ».

En 2010, les entraînements commencent. Mais faute d'argent, d'incompatibilité avec son boulot disons plutôt prenant au chantier naval, Marie jette l'éponge.

 

L'éponge Marie ne l'a pas en fait jetée : son projet mini-transat lui a permis d'être mieux armée pour se lancer dans le montage de sa boîte bien à elle, cette fois : sa MARIBAMBELLE.

Et dans son atelier, devant ses fournisseurs et ses clients, c'est là vraiment qu'elle la vit au quotidien sa grande traversée en solitaire !

 

 

 

Marie, mon amie je t'embarquerai bien dans notretransat650 (même si pour toi c'est une histoire déjà vécue), au moins :

- comme infirmière grâce à la boite à pharmacie que tu m'as donnée :-)

- comme conseillère d'expérience pour avoir un regard distancié sur mon projet.

- comme équipière d'entraînement (et ça me ferait immensément plaisir de te voir remonter sur TI'PUNCH)

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 13:00

Cecile-RICHARD.JPGUne photo de Cécile après l'effort au ponton n°1 du Port des Minimes  : c'est en effet Cécile qui vient de faire traverser le port des Minimes à TI'PUNCH à la godille hier le jour de sa mise à l'eau !


Que dire de Cécile RICHARD ?

D'abord que c'est la compagne d'Alain et qu'ils font de merveilleux amis pour toute notre communauté.

Cécile a souvenir d'avoir mis les pieds sur un bateau dès l'âge de 4 ans : fille de Gérard RICHARD et de Rose-Marie BRUBALLA, elle est née dans une famille de marins. Sa mère journaliste (AFP Voile) était commissaire de course à L'UNCL (Union Nationale pour la Course), a fait en 1987, la deuxième course de l'Europe, équipière embarquée sur un bateau différent à chaque étape avec Olivier de KERSAUSON (Poulain), Bruno PEYRON(Ericsson), Eric TABARLY(Côte d'or -arrivée avec 34 noeuds dans le port de Toulon) ! Sa mère est également co-fondatrice du festival du film d'aventures de La Rochelle en 2008.

Son père et sa mère dans leur loisirs donnaient la mains sur des chantiers à La Rochelle. Ils participèrent notamment au ré-aménagement du célèbre bateau «Vendredi 13» en bateau de croisière pour des charters aux Antilles («Club Méditerranée»).  


Cécile a appris très tôt la voile à l'UCPA: optimist, 420, laser ; elle se souvient d'avoir expérimenté à cette occasion des prototypes plus ou moins farfelus de l'architecte Jean BERRET : comme un optimist avec un gréement de planche à voile !

Elle a navigué sur «Damien» : le cultissime bateau de Gérard JANICHON et Jérôme PONCET (amis de ses parents) . Ce bateau était parti de La Rochelle le 21 mai 1969 pour un mythique tour du monde de 5 ans.

Elle a aussi participé à la coupe du monde des deux phares sur la goélette la «Belle Lurette».

Son amour pour les vieux grééments, elle le tient de sa formation de menuisière à Douranenez en 1992 aux «Ateliers de l'enfer» où elle profita de son séjour pour naviguer sur différents bateaux traditionnels en Bretagne et bien entendu sur les bâteaux de Jean-Pierre LECONTE (le côtre pilote SOLVEG (qui fit naufrage en 2008 à Mayotte pendant un ouragan et WAYWARD).

En 1993, Patrick SCHNEPP engagea Cécile en apprentissage au Musée Martime de La Rochelle pour fabriquer des maquettes en bois et travailler sur la muséographie. A l'époque, le FRANCE appartenait au Musée et elle se souvient qu'elle disposait d'une cabine (la D25) pour être hébergée pendant sa formation. A l'époque, il y avait encore la criée et l'ambiance sonore était fantastique.

Ensuite, ce furent des petits boulots par ci, par là, et elle travaille désormais «A l'abordage» chez Thomas SPRIET et anime dans ce cadre une fort instructive page facebook sur les vieux gréements en particulier et le monde de la voile en général.

Au fait, Cécile devrait participer au 2ème championnat du monde de godille sur l'île de Groix les 16 et 17 juin prochain ! 

 

Cécile, mon amie, je t'embarquerais bien dans notretransat650, au moins :

- comme formatrice es «godille» bien sûr !

- comme communicatrice chargée de promouvoir le projet sur la toile,

- comme équipière d'entraînement...

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 16:30

Thierry-LECOQ.jpgUne photo de Thierry dans son élément : c'est à dire aux manettes de RADIO-COLLEGE, dont il est animateur permanent depuis 1989 !

Que sais-je de Thierry LECOQ ?
Sur sa vie pas grand chose en fait car je n'ai fait que le croiser très furtivement à la radio durant ces 13 dernières années. Je connais très bien sa voix par contre, reconnaissable entre toutes puisqu'il anime quotidiennement sur les ondes 95.9 le journal d'info local.

Sinon, j'ai depuis notre dernière rencontre une petite anecdote rigolote à raconter :
en 1982, pour moi c'était «passetonbacdabord !»; lui était en 5ème au flambant neuf collège «Fief des Galères». C'était juste le temps de «Mitterrand-Président» et la Haute Autorité de l'Audiovisuel (CSA d'alors) fraîchement constitué commençait à  mettre un peu d'ordre dans les radios-libres en attribuant les fréquences de la bande FM.
C'est dans ce contexte qu'est née Radio-collège, avec notamment un projet pédagogique autour de la course au large, initié par un prof de Français de l'époque, atypique, passionné de photo et de voile. L'idée était d'engager sa classe (dont faisait partie Thierry) à suivre les performances du flambant neuf catamaran « Charente-martime » lors de la première course La Rochelle -La Nouvelle-Orleans (à prononcer «new-orlinese») pour faire dans le vent de liberté de l'époque !
« Une époque où quelques furieux décidèrent d'engager l'image de la ville de La Rochelle et du département de Charente Maritime dans la course au large, Jean-François Fountaine était de la partie avec Pierre Follenfant, les architectes Michel Joubert et Bernard Nivelt, Philippe Pallu de La Barrière, créateur du Centre de recherche pour l'architecture et l'industrie nautiques. «On était parmi les premiers à travailler le composite. Les gens nous disaient que notre voilier ne sortirait pas de la baie», rapporte Frédéric Charpail (actuel Président du Port de Plaisance de La Rochelle et des Francofolies) ». [Extrait WIKIPEDIA]


Thierry se souvient qu'il commençait à émettre dans le quartier avec un émetteur disons «semi-pirate» car en cours d'habilitation : « On emmenait nos vinyles et nos cassettes pour la musique et on avait fait venir, entre autres, Michel MALINOVSKI !(décédé en 2010) »
Ce fut pour Thierry le projet initiatique d'une vie : il n'a plus quitté Radio-collège, continuant ensuite notamment à bidouiller des reportages sur les courses au large inspirés des émissions de Gérard FUSIL, célèbre animateur  d'Europe 1.


Sa passion pour la course, Thierry la fait toujours vivre sur son bateau «Bologne17», souvent engagé sur les courses de virtualregatta , car il n'est jamais monté sur un bateau à voile.


Thierry, mon ami* je t'embarquerais bien dans notretransat650, au moins :
- comme animateur radio pour développer un nouveau projet pédagogique autour de la course au large en général et de notretransat650 en particulier,
- et bien sûr : comme équipier d'entraînement...au moins pour une sortie en mer : pour mettre fin avec moi à la malédiction du marin virtuel, qui n'avait ja-ja-ja-jamais navigué ohé-ohé !

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 13:30

Pascal-GIRAUDEAU.jpgPascal cueilli lors du repas du vendredi au BHV où l'on se restaure souvent (et ma foi à un fort bon rapport qualité-prix en général et en particulier pour ce succulent pot-au-feu de Mathieux).

C'est devant ce Bar (à côté) de l'Hôtel de Ville que Pascal a immortalisé les membres de la joyeuse bande de RENOSCOPIE.COM dont il est le transporteur attitré.

Que sais-je de Pascal GIRAUDEAU ?
Dur d'être synthétique tant la vie de Pascal et la mienne semblent parfois intimement mêlées.

Dur de résumer la vie d'un authentique ami, de mon «grand-frère», d'autant plus que la vie de Pascal est riche et souvent extraordinaire.

J'aurais pu connaître Pascal au collège de Tasdon, disons au moins en 1977, quand il fréquentait assidûment Isabelle, une de mes bonnes copines de classe de 3ème. Si assidûment d'ailleurs qu'elle mit au monde cette année scolaire là leur premier fils : Marco !
Mais je l'ai connu, bien plus tard au cours de soirées rochelaises avec la «bande à Polo» et je suis un client habitué mais fort médiocre des nuits de billards qu'il organise chez lui.

J'ai appris aujourd'hui que Pascal avait aussi un CV nautique (décidement je dois être le seul rochelais à ne pas en avoir !):
Sa première expérience date aussi du collège de Tasdon : il s'agissait de faire la traversée du chenal au delà des tours de La Rochelle en Optimist : «A l'aller, ça allait super mais au retour, ça n'avançait plus alors me suis mis à la baille et j'ai tiré le bateau avec les dents en nageant... Et là... j'ai vu les zodiacs des moniteurs foncer sur moi !»
Convoyage d'un Figaro de Philippe dit «gros-doigts» de Concarneau à La Rochelle dans les années Saoufé (95-96) avec la traditionnelle escale chez TI BEUDEFF sur l'île de Groix.
Participation à la régate inaugurale du nouveau port de pêche de LR sur «La belle lurette» avec Pascal BILLON et le Grand JC.
Plus récemment régates du Musée Maritime avec Alain sur «Lorna»/ «Carpe diem»/ «Bryell 2» et Doudou sur son bateau «Tête en bois»
 
Pascal, mon ami je t'embarquerais bien dans notretransat65O.fr au moins :
- comme maître préparateur mental pour affronter la solitude de l'épreuve en toute zénitude,
- comme transporteur du bateau sur la route si on trouve une remorque !
- comme équipier d'entraînement...

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 11:30

Jean-Christophe-BAUDRY.jpg«JC», saisi au café au sortir de LEROY MERLIN, où l'on se rencontre parfois car JC est dans la rénovation de l'habitat. C'est beaucoup grâce à lui que j'ai subsisté comme plombier à mes débuts, car il m'a fait travailler chez pas mal de de ses clients.  Comme les autres membres de la joyeuse bande de RENOVSCOPIE.COM il contribue à me faire bosser et vivre.

Que sais-je de Jean-Christophe BAUDRY ?
Pas mal de choses car quand nous sommes "revenus" nous installer à Aytré, il y a 7 ans, JC était notre voisin, et nous avons fait chez lui quelques fiestas grandioses.

Plus tard, par hasard, j'ai découvert qu'il était originaire de Tours et qu'il connaissais ma famille de là-bas. Un jour, à Amboise, j'avais rencontré ZOU (son ex) à une belle réception consacrée à Formenterra chez les CASABE . Leur fille, Emilie est ma cousine, leur fils, Rémi son ami fait depuis du KITE-SURF avec JC... que le monde est petit !


J'ai appris aussi aujourd'hui que JC avait un CV nautique bien plus impressionnant que le mien :
- 2 stages habitables "croisière découverte" à l'UCPA de LR,

- course de l'EDEC sur «La belle lurette» :  une goélette de 18 mètres avec Alain MICHAUD à sa tête !
Il a fait aussi du 420, du hobbie cat, de la planche sur laquelle il a disputé le championnat de France universitaire.
Et dernièrement il s'est embarqué sur « L'étoile de France » pour une croisière en Bretagne Nord.
Depuis 3 ans, il se consacre assidûment au Kite-Surf (auquel il a la gentillesse de m'initier).
 
Jean-Christophe, mon ami je t'embarquerais bien dans notretransat650.fr, au moins :
comme bricoleur génial pour tout réparer sur le bateau bien sûr,
comme équipier d'entraînement,

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 23:59

Nicolas-TOURNADE.jpgUne photo de Nicolas un peu illuminée (la photo) mais qu'on devine en bonne compagnie lors d'une étape  chez Bernard et Béa lors d'une virée nocturne (cf. journal de bord S-86).

Que  sais-je de Nicolas TOURNADE ?
Que c'est avant tout un ministe et qu'il a même été obligé de demander à Bob Salmon himself ( le créateur de la course), une dérogation  pour prendre le départ de l'édition 1981, car il n'avait pas encore 21 ans !

Qu'il l'a faite en compagnie de Patrick CHAPPELLIER (le père d'Aymeric) et que c'est à lui (le père de l'autre) qu'on doit l'apparition des "surprises coupés" dans la mini.
Que c'est un manager et un commercial doué et qu'il a fondé et dirige : Power Vote (une boîte qui commercialise dans le monde des petits boîtiers électroniques pour faire choisir des assemblées en direct).
Qu'avec Jean, il a fondé un chantier de bateaux Alu.
Et qu'il a dû faire plein d'autres business sur cette planète grâce à une parfaite maîtrise de l'anglais comme le prouve cette  magistrale vidéo :

 


Nicolas, mon ami,  je t'embarquerais bien dans notretransat650, au moins :
comme chargé des relations internationales,
comme  pour tout ce que tu voudrais bien y faire,
comme équipier d'entraînement...

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 17:11

Eric-CHAUVEAU.jpgUne photo d'Eric devant sa télé (enfin derrière la télé !) car Eric n'a pas besoin de regarder la télé pour se tenir informer : Eric est journaliste de «Presse écrite» (ça fait pléonasme mais c'est comme ça qu'on dit) .

Plus précisément, il est rédacteur à l'Agence de La ROCHELLE du SUD-OUEST : Bref c'est pas un pigiste à deux balles, c'est un pro et sa spécialité : l'investigation dans le fait divers, et c'est toujours passionnant quand il raconte.

Que  sais-je (de plus) d'Eric CHAUVEAU ?
Sur son CV de marin pas grand chose à ma connaissance,  à part son nom sorti du registre des «phares et balises». Ah si ! nous avons déjà pris ensemble le départ de la dernière Mini-transat...sur "Lorna" grâce à Alain.

Sur l'homme, j'ai la chance d'en savoir plus, car Eric est bien plus «qu'un de mes amis».
C'est un homme engagé dans le combat contre le risque industriel qui pèse sur les riverains du port autonome de La Pallice. Et quand il en parle, ça bouillonne et ça RESPIRE le bon sens !
C'est aussi le compagnon de Chantal, sa femme donc, qui vient de tous nous épater en «profitant» de son chômage pour se mastériser avec mention et de retrouver illico du boulot sur La Rochelle. Pas banal. Chapeau donc Chantal (et tu verrais comme il est fier quand il en parle «le Chauval») !


Eric, mon ami,  je t'embarquerais bien dans notretransat650, au moins :
- comme chargé des relations avec la «Presse écrite»*,
- comme  grand-pourvoyeur d'idées nouvelles pour aller au bout du projet,
- comme équipier d'entraînement...

*A ce propos, peux-tu Eric transmettre mes «salutations cordiales et reconnaissantes» à Clément BESEULINCK, journaliste remplaçant, qui a largement contribué à l'émergence de ce projet en écrivant (sur tes conseils !) l'article sur «ma transat virtuelle» dans ton journal.

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 23:18

Francois-DENIS.jpgFrançois est le skipper d’un bateau de la classe-mini. Un Pogo 2 joliment nommé : "passion d'Avril" - FRA 518. Il cherche aussi un sponsor pour courir cette saison.

 

C'est aussi un créatif voileux ou un navigateur dessinateur, au choix, mais toujours avec humour. Il a participé à la préparartion du D2 de Bruno Simonet dit "El Nono" au départ de la dernière course Mini-Transat.

 

 

 

François vient de publier un recueil drôle et bien vu sur les états d'âme du solitaire embarqué sur 6.50 mètres, petite bombe à voiles suréquipée, censée traverser l'océan sans encombre : "L'apprenti solitaire"


 

On peut le commander  directement à l'auteur :couvertrue apprenti-solitaire



 francois.denis1@free.fr - 06 87 24 59 24 –

122, rue des Pavillons (quartier Chantenay ) 44 000  NANTES

 (15+2€ de frais d’envoi)

 

 

 

 

 

Voir quelques croquis extraits du site de François Denis :

 

 

 

 

L’arrivée à Gijon

L’effet Moïse

 

Pas si propre la mer

 


l’amure lachée

empannage hésitant souvent entraine Coquetier

Tapis! Amure et drisse lachées ne sont pas d’un grand secours

Moment de conscience

 

En tant que graphiste indépendant, François a trouvé un moyen original de financer sa saison :

il  met son talent au service des skippers des autres minis à qui il propose une maquette version papier de leur propre bateau. maquette_minicarton_DENIS.jpg


Mais François est aussi un artiste créatif multiforme. Il réalise des croquis, des pliages et découpages (phares, bateaux...), des mobiles graciles d'oiseaux et transforme des panneaux signalétiques en poissons d'avril sympas.

peinture_poisson-rouge_denis.jpg

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 12:30

claude-HARLE.jpgUne photo de Claude lors d'une séance de dédicace son livre « Muscadet, Armagnac, Sangria… Philippe Harlé architecte naval »


Que  sais-je de Claude HARLE ?
Sur internet j'ai appris «qu'elle était la veuve de Philippe Harlé* et qu'elle a accompagné son mari durant toute sa carrière d'architecte naval. Elle a " vécu sur la mer " en croisière, notamment  lors du Grand Voyage autour de l'Atlantique.

Elle pratique également la compétition lors des régates à bord de son Muscadet Juliénas et a participé à la Mini-Transat de 1987.

Engagée dans la voile sportive comme dans la voile éducative, Claude Harlé, juge national de voile, fut membre du Comité olympique et sportif et a reçu les médailles du Mérite National, du Mérite Maritime et de la Fédération Française de Voile pour son engagement dans le monde associatif.
*Enfin ça je le savais déjà et aussi qu'elle habitait une belle maison blanche tout en bois au début de la promenade de Chef de Baie.

(voir aussi le bel article du SUD-OUEST du 7 août 2011 de Philippe BAROUX : "Génération Julénias et Muscadet")


Et puis Jean-Pierre me l'a présenté, au cours d'un charmant repas familiale dans la dite «maison blanche» :
Claude y a évoqué sa mini à elle et la difficulté que cela représentait :  «Bien se préparer physiquement, moi je courrai tous les jours pendant ma préparation...». Elle m'a regardé comme une sorte d'OVNI : un objet voileux non identifié, et dans cette maison chargé d'histoire de la voile, j'avoue avoir pris conscience de toute la prétention de ma démarche. Mais son regard fut aussi chaleureux et bienveillant, comme un encouragement à poursuivre. Mon projet l’intéresse parce qu’il est : " l’exemple même d’un “retour aux sources”, l’aventure du large sur un petit bateau sans autre ambition que d’atteindre ses propres limites, pour un enrichissement personnel, parenthèse au cours d’une vie professionnelle provisoirement interrompue".

Claude, mon amie,  je t'embarquerai bien dans notretransat650, au moins :
comme secrétaire de l'association à créer pour accompagner ce projet,
comme  pour ce que tu veux bien y faire,
comme équipière d'entraînement...

 

logoradionotretransat
-Ré-écuter l'émission Notre transat n°13 du 31/01/13 avec Claude HARLE : légende de la voile rochelais

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 18:44

Jeanif.jpgUne photo de Jean-Yves avec un sweet  «voile solidaire» (société de Thierry DUBOIS,vainqueur de l'apocalyptique mini de 1993 et concurrent du Vendée Globe 96/97). Jean-Yves n'est pas si soucieux d'habitude mais en ce moment c'est pas trop la fête à la maison.

Que sais-je de Jean-Yves MUON ?
De Jean-Yves, j'avoue pas grand chose, si ce n'est qu'il paye sa révision de chaudière; mais j'en sais un peu plus sur : «Janiffe», le compagnon de Nelly. Ca remonte aux années «Saoufé», bar rochelais de voileux.  où il croquait à la chaine des "Crobars en vrac" : dessins humoristiques sur le monde de la voile.

janiffe_crobarsenvrac.jpg

janiffe_bateau_emental-copie-1.jpg

janiffe_bateau_fuca.jpg

janiffe_bateau_mammouth.jpg

Ces dessins sont exposéslogocoucla

au restaurant de Nelly :

le "C'est où ? C'est là ?

  

 

 

 

 

En plus d'être un artiste modeste et polymorphe  «Janiffe» a déjà traversé deux fois l'Atlantique : en 1995 pour convoyer un bateau avec le capitaine Richard, Valou, Nan, Philippe...
et en 1999 sur l'Imoca de 60 pieds «solidaire» de Thierry DUBOIS, en bateau accompagnateur de la mini-transat.
On lui doit aussi, avec sa bande de « crise de nerf prod. », de joviaux courts-métrages qui représentent dignement son quartier de Saint-Eloi au Festival international du film du même nom.


Janiffe, mon ami,  je t'embarquerais bien dans notretransat650.fr, au moins :
- comme auteurs d'un dessin sur notre transat,
- comme entremetteur auprès des skippers que tu connais si bien,
- comme équipier d'entraînement...

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 22:17

victor-ploquin.jpgUne photo du faire-part de notre plus jeune supporter, car Victor est né le 1 janvier de cette année !

Que sais-je de Victor PLOQUIN ?
Pas grand chose car on ne s'est pas encore rencontré, mais j'en sais un peu plus sur ses parents : Eric et Maude que j'ai le plaisir de compter parmi mes amis. Je leur dois notamment une charmante petite virée en bateau : un Sun 2000 (Tiens ! j'avais oublié de mentionner cette sortie là sur mon CV nautique !) : un aller simple L'Houmeau – Ars en Ré, lors d'une belle après-midi.

Eric et son frère sont en effet des marins sud-bretons qui ont usé leurs cirés sur de multiples embarcations autour de Belle-île-en-mer. Je sais aussi qu'Eric connait bien Oliver AVRAM, l'actuel président de la classe-mini : le monde est décidément mini !

Victor, mon petit ami,  je t'embarquerai bien dans notreminitransat650, au moins :
- comme infirmier à bord, car tu as l'air de t'y connaître en matière de pansements !
- Comme libre-penseur d'une éloquence ma foi fort étonnante pour ton âge.
- Et surtout, mon petit Victor, je te souhaite qu'il y ait encore dans 20 ans de la glace vers le pôle pour que tu puisses aller y chercher, sur les traces d'un illustre prédécesseur, les vestiges des civilisations inuits.

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 19:18

patrick roseoUne silhouette de Patrick, trouvée sur internet. La seule photo d'ailleurs disponible sur le moteur de recherche google. Car Patrick doit être un Monsieur discret, humble et pourtant si accessible.
Il y a des fois que je ferais mieux de fermer ma gueule et d'écouter. Il y a des lieux aussi sur La Rochelle où il faut y faire d'autant plus attention, car on peut y croiser du beau monde.
Ce lieu c'est le «C'est où ? C'est là !» : restau-cantine du plateau nautique des Minimes.  Ce lieu a été créé par Nelly (dont nos pensées l'accompagne dans l'épreuve qu'elle traverse). Ce lieu est magique car l'on peut y croiser sans en avoir conscience des personnalités du nautisme.
C'est cette mésaventure qui vient de m'arriver ce midi, alors que j'y dinais en compagnie d'Yves après la visite de son bateau.
Alors voilà donc que je regrette maintenant d'avoir monopoliser la parole pendant le repas en vantant les mérites de la voile virtuelle à un architecte de renom sans même prendre le temps de lui demander qui il était. Mais bon, ce qui est fait est fait.

Que sais-je de Patrick ROSEO ?
Qu'il possède un pogo de 10.50 (taillé à sa mesure !) dont Jean-Michel m'avait déjà parlé. Ce bateau est une «bombe de plaisance» sur lequel il navigue régulièrement et dont on pourra suivre les évolutions sur la grande bleue grâce à la balise DOBOX développée par DOLINK. Il a suivi la dernière mini-transat à son bord !
Que c'est un architecte naval d'intérieur de renom créateur du bureau d'étude Roséodesign (qui a pour boucler l'histoire, conçu les aménagements du pogo 10.50)

 


Patrick, mon ami (si je peux me permettre cette familiarité pour respecter le format narratif adopté sur ce blog)  je t'embarquerai bien dans notreminitransat650, au moins :
- non pas comme designer d'intérieur de ti'punch ce qui semble pour le moins limité mais plutôt... comme il vous plaira !

 

 

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 09:43

Richard.jpgUne photo de Richard en compagnie de Claire prise hier soir au «Corrigans». En fait, c'est Claire qui nous a présenté Richard et, encore une coïncidence,  Richard est un garçon très fréquentable (et surtout un mordu de voile) !


Que sais-je de Richard ?

Pas grand chose, ni même son nom ! Mais il est né comme moi en 1964 et m'a dit qu'il a passé son enfance sur l'île de Ré avec des parents plaisanciers. Il a aussi une boite qui propose des services avec le logiciel de navigation français «navicarte» et bosse dans ce cadre avec des magazines du nautisme. Voilà, j'en saurai sûrement plus lors de notre prochaine rencontre car c'est sûr, nos chemins vont à nouveau se croiser.

Ah, j'allais oublier, lui aussi à un challenge extraordinaire à accomplir : le Rames Guyane !


Richard, mon ami je t'embarquerai bien dans notreminitransat650, au moins :
comme gestionnaire des cartes marines,
comme entremetteur au monde des revues du Nautisme,
comme équipier d'entraînement,
...

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 17:30

Laurent.jpgUne photo de Laurent dans un PMU à la débauche, qui ne l'avantage pas tant le flash l'a ébloui. Cette rencontre nous tournions autour depuis près de six mois, date de son déménagement à La Rochelle. Car Laurent, je le « fréquente » depuis déjà quelques années mais virtuellement ! Laurent est en effet le premier skipper de VirtuelRegatta.com que je rencontre enfin en chair et en os !

Que sais-je de Laurent FILLON ?
Sur sa vie réelle pas grand chose sinon qu'il a une petite fille du même âge que ma fille Yola.

Il travaillait à Paris, depuis près de 25 ans, chez les Laboratoires des Technologies de Communication (LTC ex-laboratoires de tirage cinématographique) qu'il a quitté avant leur liquidation et leur fermeture ce 15 décembre.


Par contre dans sa vie virtuelle (que nous partageons), Laurent est le skipper de «Le ruppela 17» et c'est un fameux routeur comme le montre son palmarès :
Clipper Round The World 11-12 :       
Rio - Cape Town    6 (Classement général :  2118)   
VELUX 5 OCEANS :
Cap Town - Wellington4    (Classement général :  98)
La Charente-Maritime Bahia Transat 6.50 2011:   
La Rochelle - Madere    4 (Classement général :  105)   
Record du tour du Monde Sodebo    5   
L'Equipe - Destination Le Cap    2   
EDHEC 2010    14   
La Clipper 09-10 Round the World Yacht Race       
Humber - La Rochelle    18 ( Classement général :  405)   

Laurent, mon ami je t'embarquerai bien dans notreminitransat650, au moins :
comme routeur-météo,
comme co-skipper virtuel de « monplombier.net » en course sur Virtualregatta.com (quand je ne pourrai plus me connecter !),
comme équipier d'entraînement,
...

 

Alors que le cinéma Français affiche des résultats exceptionnels, il est bon de savoir que le cinéma numérique fait des victimes. Voir ci-dessous une heure de reportage réalisé par un des 115 derniers salariés de LTC.

Emouvant et chaleureux à la fois.

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 13:40

Yves.jpgUne photo du jour, comme le plat du «Bistrot malin», resto où l'on s'est donné rendez-vous vous aujourd'hui.

Yves, je viens de passer un des déjeuners les plus extraordinaires de ma vie : une sorte de conte de fées. Non, non je ne plaisante pas !

 

Mais reprenons au début : que savais-je d'Yves DUPASQUIER ?

Lulu m'a dit d'aller te voir car tu possèdes un mini : le n°1 TI'PUNCH qu'il avait surnomé le "DS 21 Pallas !" en raison de sa dernière transformation du pont avec l'adjonction d'un"DECK SALON" !

. Ce bateau tu voulais le revoir naviguer quitte à éventuellement me le préter : qui donc était-il mieux placé que toi pour me conseiller afin d'avoir une petite chance de concrétiser mon rêve : m'aligner au départ de la prochaine mini-transat 2013 ?


Yves tu es donc un marin, avec un palmarès de marin :

Tu as déjà fait deux mini-transat. La première sur un muscadet en 1984 et la seconde sur un bateau que tu as fait construire, baptisé SERVANT SOFT, qui porte le n°1 car le n°4 (le numéro de la gamme d'un logiciel du sponsor n'était pas libre ! Tu rachètes ce bateau en 2006 et te qualifies avec pour la transat 2007 (l'année de la 30ème édition (que tu ne feras pas au dernier moment).

conference-Yves-dupasquier.jpg

Dominique Bourgeois, journaliste, Yves Dupasquier, constructeur,Jean-Pierre Magnan, architecte. (photo : T. Guilbert)

CLIQUER SUR L'IMAGE POUR ECOUTER YVES (après la météo de RFI à partir de 6 min 30)


Tu as remporté le Boc challenge 1990 (rebaptisé depuis la Vélux océan). Cette course (en Classe 2, 40-50 pieds (12.2-15.2 m), tu l'as menée de bout en bout en t'imposant sur les 4 étapes ( Newport (Rhode Island) - Cape Town - Sydney - Punta del Este - Newport) en en 141 jours.

ServantSoftbocchallenge.jpg



Yves, mon ami, c'est toi qui m'embarques  dans notretransat650, car si j'ai bien entendu (pince-moi si je rêve) :

- tu me proposes ton bateau : le mythique n°1, de m'apprendre à m'en servir, et de faire avec moi la première course en double que j'avais inscrite à mon programme : la fasnet !!!

- Cela me parait idéal pour boucler mon programme 2012

-merci Yves, j'espère revenir de ma première transat en solitaire (comme tu le dis dans l'émission de RFI ecoutez ci-dessus) aussi social et humain que toi.

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 07:05

GeorgesUne photo de Georges, prise dans son élément lors d'une sortie d'entraînement de «CHARETTE» le 8 octobre 2011.


Que sais-je de Georges MICHEL ?

Pas grand chose, mais je le connais depuis fort longtemps car c'est un ami de mes parents (dont il partageait avec sa belle femme Nicole, la passion des cartes et du bridge).

Quand j'étais petit, je croyais que c'était le frère de mon oncle Noël, car outre leur grande complicité, ils s'appelaient tous les deux «Michel» !

 

L'avant dernière fois que j'ai rencontré Michel, c'était lors d'une balade au port du Plomb après un jour de neige. Il se promenait avec Nicole pour prendre des photos de ce beau petit coin de notre littoral picton. A cet occasion, il m'avait demandé si cela pouvait m'intéresser de venir faire des intérim sur «CHARETTE», un bateau hors-norme qui avait remporté le «Spi Ouest France» ! Evidement, pardi ! Bien plus tard, cette occasion s'est présentée (le jour de la photo) et ce fut pour moi une journée éblouissante, révélatrice. Je devais en tant que néo-équipier n°2, hisser le spi (grand le spi !) et faire passer le tangon (lourd le tangon!). Je n'avais jamais fait cela auparavant ! A la fin de la journée, après quelques bières au bar de la SRR (c'était la première fois que j'y rentrais !), le skipper-propriétaire m'avait donné rendez-vous 15 jours après : rendez-vous manqué car j'étais parti en vacances en famille dans les Pyrénées. Bref je sais qu'il m'en veut un peu depuis car les lapins ne font pas bon ménage à bord de «CHARETTE» !

 

Georges, mon ami je t'embarquerai bien dans notreminitransat650, au moins :

pour que tu continues à m'apprendre les secrets d'un bon pliage de voile,

comme entremetteur au monde de la voile rochelaise,

comme équipier d'entraînement,

...

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 09:50

jean-pierreUne photo de Jean-Pierre, prise par la NR dans le jardin d'ECOLOGIA (je suppose) car Jean-Pierre est le Président du CPIE seuil du Poitou de Vouneuil/ Vienne.


Que sais-je de Jean-Pierre MORISSET ?

Pas mal de chose puisqu'il fut également mon Président dans une vie antérieure. C'est un ancien syndicaliste, fondateur et ancien directeur de l'ADEME Poitou-Charentes et retraité depuis. Une retraite dont je sais qu'il l'occupe notamment à naviguer à La Rochelle en bonne compagnie.

 

 

 

 

 

 

La dernière fois que j'ai rencontré Jean-Pierre, c'était justement sur les quais du musée-martime de La Rochelle où après une journée de navigation, il s'apprêtait à monter sur son scooter (un peu dangereux le scooter !).

Je n'ai pas encore évoqué ce projet de faire la transat 650 mais je sais qu'un jour ou l'autre je lui en aurai parlé car cela constitue une des raisons (inconsciente alors) pour lesquelles j'ai quitté Vouneuil sur Vienne.

 

Jean-Pierre, mon ami je t'embarquerai bien dans notreminitransat650, au moins :

- comme futur Président de l'association éponyme que je suis en train de créer,

- comme relais auprès des collectivités locales si tu n'as pas trop perdu la main,

- mais aussi comme équipier d'entraînement à l'occasion de tes passages à La Rochelle,

...

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 14:28

Nicolas.jpgUne photo de Nico juché sur sa drôle de monture : le SEGWAY. Nico est en effet gérant de la société FREEMOVE basée en Touraine qui propose d'utiliser en balade ou comme outil de promotion cet engin.

 

Que sais-je de Nicolas ANTON ?

Pas mal de chose puisque c'est mon cousin et que je l'ai vu naître et grandir.

Nico est mon cousin préféré, nous partageons d'abord l'esprit de famille, de la fête et du jeu. C'est une personnalité fort attachante, sociale et toujours de bonne humeur. Nico a toujours fait des passions de sa vie son métier : créateur et éditeur de jeux de société chez TILSIT, puis «baladeur» en SEGWAY.

Chaque année, avec sa charmante Milou, il organise la TOUNGA, une méga fiesta en marge du festival de rue de BLERET.

 

J'ai parlé à Nico de ce projet de faire la transat 650, ce noël où nous avions rassemblé nos enfants au pied du sapin. Je sais que je peux compter sur son soutien.

 

Nico, mon ami je t'embarquerai bien dans notreminitransat650, au moins :

-comme chargé de la promotion avec tes SEGWAY lors des départs des courses,

-Mais aussi comme équipier d'entraînement à l'occasion de tes passages à La Rochelle,

...

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 12:48

didier-gomez.JPGComme la «photo» le suggère Didier est caméraman. Pas un caméraman du dimanche, non Didier est un vrai pro et il bosse à FRANCE 3 à La Rochelle. J'ai rencontré Didier en 2008, alors à l'occasion de la rénovation de sa salle de bain. Et si on devait chercher les origines de mon projet de transat, on peut dire que cela a dû commencer là !

 

Que sais-je de Didier GOMEZ ?

Qu'avec sa compagne Anne (aussi monteuse à FR3) et leur petite famille recomposée, chez les GOMEZ-RENNAISON : on ne dit pas qu'on a des projets, on les vit ! Ils sont incroyables de vitalité et de sociabilité. Ils vivent leur petit passage sur notre planète intensément à la vitesse des gazelles. C'est à Didier que je dois mon premier passage à la TV en tant que plombier-skipper-ébobé. C'est à lui que je dois, à cette occasion, la rencontre avec le sorcier-routeur-navigateur Jean-Yves BERNOT. C'est grâce à lui que j'ai réactivé dans mon cerveau la case «rugby-stade rochelais», quand il m'a adoubé dans son club "des spécialistes" du ballon ovale.

Bref, Didier est vraiment un type formidablement vivant, formidablement tout court.

 

Je n'ai pas encore annoncé mon projet de mini-transat à Didier, mais il faut dire que je ne suis pas sûr qu'il soit en France actuellement. Alors cette annonce glamour via site-internet interposé me semble la bonne façon de procéder en cette fin-fin d'année.

 

Didier mon ami, je t'embarquerai bien dans notreminitransat650, au moins :

- comme conseiller pour la mise en images de l'aventure,

- comme entremetteur vers les multiples relations que tu possèdes dans ce milieu,

- comme coatch sportif pour me préparer à l'épreuve (mais disons qu'on commence qu'en 2013 hein !)

- comme équipier d'entraînement,...

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 11:22

Jean-Michel.jpgUne photo de Jean-Mi en pleine activité car c'est un électricien. Nous partageons des chantiers de rénovation dans la joie et la bonne humeur. Comme mes autres "collègues" de renovcopie.com il contribue à me faire bosser et vivre.


Que sais-je de Jean-Michel CAILLAUD ?

Avant il était imprimeur et c'est un copain de fiesta depuis des lustes.

Plus qu'un rochelais c'est maintenant un la-palliçois grégaire qui anime avec sa compagne Anne et leur bande de potes, la vie sociale de cette banlieue laborieuse, avec notamment un petit festival international du film de quartiers qui vaut son pesant de pépites.

 

Jean-Mi est l'un des premiers à qui j'ai parlé de ce projet de transat 650. A cette occasion il m'a raconté qu'il y a une douzaine d'années, il l'avait faite lui sa transat, mais en équipage. Pas mal de bastons étaient au programme mais avaient ponctué un merveilleux «dégolfage» 

 

Jean-Mi, mon ami je t'embarquerai bien dans notreminitransat650, au moins :

comme électricien du bateau bien sûr,

mais aussi comme équipier d'entraînement,

...

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 13:04

richard-merigeaux.jpgUne photo trouvée-piquée sur le site de Nautic News qui te consacrait un portrait ma foi fort élogieux en novembre 2004.Tu avais 47 ans, c'est mon tour .


Qu'ai-je donc appris sur toi Richard MERIGEAUX ?


Tu as été instit. Tu as pu naviguer sur « Côte d’Or 2 » et « Pen Duik » avec Eric TABARLY. Tu as un charisme unique que l’on retrouve chez les Tabarly, Kersauson et autres Moitessier, (mazette ! j'avais remarqué mais à ce point ?).

Ta passion est d’ailleurs de naviguer et régater sur de vieux gréements, comme « Petite Lande » : une goélette aurique.

Aux temps de la défiscalisation, tu skippais essentiellement des yachts de propriétaires fortunés.

 

Ensuite je suis tombé sur un superbe dossier de Seachallenge.fr qui annonce ton objectif d'un podium pour la route du rhum 2010 en Class 40 à la barre du 40 pieds « akilaria 2 », dernier né de l'architecte Marc LOMBARD. ! Bigre. Cette transat je m'en souviens bien, j'étais au départ... de la virtuelle :-) (lien).

Alors illico je fonce sur le site de la route du rhum 2010 et lis et relis 10 fois la liste des inscrits sans te voir. (Je me rappelle maintenant d'avoir suivi les courses de Pierre-maire BAZIN et Oliver GRASSI)

J'imagine ta déception : c'est sûr que cela n'a pas du être facile à trouver un sponsor principal à 650 000 euros HT !

Et je me dis que je risque, à une bien bien bien moindre envergure, de subir la même déconvenue. Ne pas trouver de sponsor qui verserait ne serait-ce qu'un centième de cette la somme. Et donc de rester à quai... mais moi, cela ne me changera guère !

 

Le palmarès de Richard MERIGEAUX :

  • plus de 40 traversées du golfe de Gascogne,

  • 20 transatlantiques et un demi tour du monde, du Pacifique à la Mer Rouge, en passant par l’Océan Indien,

  • second de la mini transat 2003 sur « Bon Pied Bon Oeil ».

  • habitué des podiums pour le Mini Fastnet, en effet il a fini tous les ans second depuis 2001, excepté en 2003 où il finit troisième 

  • co-skipper de CG Mer (class 40) en 2008 avec la victoire des runs du Grand Prix Petit Navire, la 4ème place sur les mondiaux, le record SNSM.

  • ...

 

Quels souvenirs avons nous en commun pour pouvoir prétendre à te revendiquer comme « ami » :

- Des fêtes partagées à Angoulins dans une grande maison où Valou et Peter étaient collocataires.

- Le souvenir d'avoir vu ta maison familliale toujours à Angoulins, pas lors d'une fête ce coup-là, mais en peut-être en visite avec Yvan pour une histoire de plomberie. D'ailleurs à ce propos, quand c'est avis de tempête comme la semaine dernière, j'ai une petite pensée pour toi... sûrement une réminiscence post-traumatique de Xynthia.

Ce midi nous avons déjeuné ensemble au BHV et coïncidence Tolga était présent de retour de Bahïa et j'ai eu donc le privilège d'assister à vos retrouvailles.

Merci de m'avoir raconté l'histoire de la mini ( dont tu as été président de la classe en 2001 et 2002), merci pour tes précieux conseils (sur l'usage de la BLU, la façon de participer a des régates en double en mini, la méthode pour cartographier les bulletins météo... ...).

Merci aussi et surtout pour tes histoires de marin.


Richard, mon ami* (un peu tout de même), je te re-soliciterai pour m'aider à avancer dans notretransat650.fr.

  Qui donc mieux est mieux placé que toi pour me conseiller ? Afin d'avoir une petite chance de concrétiser mes rêves disons crescendo :

- m'aligner au départ de la prochaine mini-transat 2013,

- traverser l'atlantique pour la première fois,

- ne pas terminer dernier,

- et enfin gagner ! (J'ai trouvé que tant qu'à chercher des sponsors autant leur annoncer d'emblée la place sur le podium  )

 

* la catégorie [... des "ministes"] t'aurai mieux convenu mais d'une overBlog ne permet pas de référencer un article dans 2 catégories et de deux cela me plait bien de te faire figurer (gratos) dans la rubrique [mes amis] 

 

 

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 23:09

Aurore.JPGUne photo de marin (envoyée à ma demande), car Aurore est une vraie mordue de voile.

Si elle a choisi de vivre à La Rochelle, dans une belle maison avec vue sur le port des Minimes, c'est pour pouvoir assouvir sa passion.

En entrant chez elle, les cirés de toute la famille sèchent sur les porte-manteaux et tout semble organisé pour faciliter la pratique de la voile.

Cette passion : elle a su la transmettre à ses filles.

 

Comment connais-je Aurore CHAUSSONIERE ? C'est simple je suis devenu par hasard son plombier-chauffagiste-pisciniste. Nous avons déjà évoqué, lors d'une de mes interventions, le sujet de la mini-transat. Et donc je sais qu'elle partage l'envie d'y participer, bien que cela lui semble physiquement une épreuve bien délicate à réaliser en solitaire. Car, bien plus que moi, Aurore a conscience de la difficulté de la tâche à accomplir.

 

Aurore, mon amie*, je t'embarquerai bien dans notreminitransat650, au moins :

- pour pourquoi pas : mutualiser si possible le maximum le budget nécessaire, peut être pour comme me l'a conseillé Jean, partager l'achat d'un bateau sur 4 ans pour courrir chacun à notre tour la mini (mais il faut que je commence ).

- pour chercher des financements et des sponsors : activité dont tu sembles plus à même à réussir que moi !

- comme équipière d'entraînement.

 

(* y'a pas de rubrique : "client")

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 22:42

Jean-baptiste-LE-VAILLANT.jpgJean-Baptiste Le Vaillant est barreur régleur à bord de Banque popuplaire V. Ce rochelais, pour l'année de ses 50 ans,  est en train de s'offrir le tour du monde le plus rapide à la voile !

"Il vit à La rochelle o'est un Maître voilier connu et reconnu, Jean-Baptiste Le Vaillant est également un redoutable compétiteur qui sème la terreur sur les plans d’eau du monde entier depuis de longues années. Equipier fidèle et quasi historique de Loïck Peyron, il est de tous les principaux faits d’armes en équipage du marin baulois qu’il retrouve en 2007 à l’occasion de la Transat Jacques Vabre disputée à bord de Gitana Eighty. Vainqueur de La Baule Dakar en 1983, du Raid en Mer de Chine à bord d’un Formule 18 en 1989, Jean-Baptiste est également l’un des équipiers les plus titrés de la Québec-Saint-Malo – entre autres courses – avec trois victoires à son actif. De Florence Arthaud à Karine Fauconnier en passant par Franck Cammas, le maître voilier a exercé ses compétences auprès de nombre des talentueux clients de la Voilerie Incidences de La Rochelle. En 2006, il est également de l’équipage d’Orange 2 qui empoche le record de la Traversée de l’Atlantique Nord, à bord du maxi catamaran de Bruno Peyron.


En charge de la garde-robe du Maxi Banque Populaire V, Jean-Baptiste Le Vaillant aura un double rôle à bord : barreur au sein d’un des trois quarts, il aura également un œil expert et forcément très exercé sur le comportement des voiles".

Extrait de son palmarès:
- Record de la Rolex Fasnet Race sur Banque Populaire V en 2011
- Record du tour des îles Britanniques sur Banque Populaire V en 2011

- Vainqueur et détenteur du record SNSM sur Banque Populaire V en 2011
- Détenteur du record de la Méditerranée sur Banque Populaire V en 2010
- Champion du Monde des Records Océaniques 2009
- Détenteur du Record de l'Atlantique Nord sur Banque Populaire V
- Détenteur du Record des 24h à bord de Banque Populaire V
- 8ème lors de la Transat Jacques Vabre 2007 avec Loïck Peyron
- Triple vainqueur de la Québec-Saint-Malo
- Vainqueur du Raid en mer de Chine en 1989
- Vainqueur de la Baule-Dakar en 1983

Jean-Baptiste je ne te connais pas (c'est Lulu qui m'a dit qu'il y avait un rochelais à bord) et je n'ai pas l'honneur de te compter parmi mes  "amis" (mais je n'allais tout de même pas te classer dans la rubrique "légende") !,

Bref Jean-Baptiste donc, je t'embarquerais bien dans notreminitransat650, au moins :

- comme fournisseur d'un vieux jeu de voile de récup (au pire) 

- comme "légende vivante" si t'arrives avant la fin de vacances de noël !!!

...

 

_________________________________________________________________
Voilerie Incidences à La Rochelle : 05 46 41 83 52

 

Direction
Frédéric CHARPAIL - Co directeur
frederic.charpail@incidences-sails.com
Jean-Baptiste LEVAILLANT – Co directeur technique jean-baptiste@incidences-sails.com

 

Technico commercial
Philippe TOUËT - philippe.touet@incidences-sails.com

 

Technique
François GIRARD - Dessinateur de voile
francois.girard@incidences-sails.com
Charlie PINOT - Dessinateur de voile
charlie.pinot@incidences-sails.com
César DOHY – Dessinateur de voile
cesar.dohy@incidences-sails.com

 

Administratif
Christine CHAUDUN – comptable
marie-christine@incidences-sails.com
Ingrid BOUCHEREAU – responsable achat
Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 13:00

Jean.JPGUne photo du jour  de Jean SAUCET prise lors de mon premier entretien avec lui. Je ne connaissais rien de Jean, si ce n'est que j'allais rencontrer «mon coach privilégié qui pourrait être présent tout au long de la saison de courses !» car Jean est un des intervenants principaux du pôle d'entraînement de La Rochelle : Atlantique 6,50. La rencontre eut lieu dans un resto des Minimes, un repas fort studieux où tu m'as expliqué simplement, tout en étant fort complet,  les différentes étapes pour arriver à faire une mini-transat : règlement de la classe, programme des courses, fonctionnement du pôle LR, programme d'entraînement un WE sur deux, budgets (bigre tant que ça !), types de bateaux ...

 

De cet long entretien, j'extraierai quelques unes de tes formules. Histoire le cas échéant m'y reporter :

- « Le but de cet entraînements ce n'est pas juste de faire une transat, mais de faire de vous des marins»,

- « C'est un engagement qui exige du temps, de l'argent, de l'envie...» 

- « Sauf exception tant qu'on peut le faire en mini il faut faire la route la plus courte ou le bord rapprochant.» 

- «Gérer au mieux son capital sommeil, et ne pas s'exciter comme je l'ai fait lors de ma première course du Figaro où en tant que bizuth je me suis retrouvé en 8ème position après le départ, et sur-motivé je n'ai pas pu dormir pendant 4 jours avant de m'effondrer.»

 

 

Jean, bien que j'en mesure mieux à présent toutes les difficultés d'un tel projet (notamment financières), j'embarquerai bien dans ton pôle pour préparer notreminitransat650 car :

- c'est sans aucun doute un gage de réussite, 

- quoi de plus motivant que de partager avec les autres futurs skippers rochelais cet aventure humaine palpitante,

- pour concrétiser un rêve d'enfant.

...

logoradionotretransat
Ré-écouter l'émission Notre transat n°6 du 13/12/12 avec Jean SAUCET : entraînneur du Pole Atlantique 6.50 de La ROCHELLE

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 18:31

 

inconnu.jpgPas de photo de Lucien car «Lulu» est un homme discret. Pas d'image (ce qui est dommage, ne serait-ce que pour la couleur blue-lagoon de ses yeux), ni le moindre portrait sur la toile. La seule référence à son égard que j'ai trouvée, et elle n'est pas anodine,  est glissée au coeur d'un petit article rédigé par Géraldine : l'épouse de Philippe POUPON !


Car Lucien VERBAERE n'est pas n'importe qui dans le monde de la voile ! Et quand étudiant je me tapais des boîtes de cassoulet..., lui les faisait naviguer !


 

La dernière fois que j'ai croisé Lulu, c'était ce mercredi et ce qui m'a tout de suite ému c'est qu'il avait un vieux sweet siglé «FLEURY MICHON».

L'avant dernière fois c'était il y a plus de deux ans, il m'avait fait l'immense plaisir de me faire visiter «FLEUR AUSTRALE», le bateau d'expédition polaire de POUPON alors en chantier aux Minimes.

Il me revient aussi et hasard de mon écran de veille, une vieille photo aléatoire pour me le remémorer. C'était à Laleu, chez lui, lors d'une fiesta dont lui et Marielle avaient le secret, où il m'avait montré devant ses ordinateurs en quoi consistait sa fonction de routeur à terre. A cette soirée dansaient Philippe POUPON et Isabelle AUTISSIER : je n'avais pas osé leur adresser la parole !

Quand j'ai parlé de mon projet de mini-transat à Lulu, il m'a tout de suite proposé de me faire rencontrer quelqu'un qui serait à même de me prêter un bateau pour l'aventure !

Ce qu'il y a de bien avec Lulu, c'est que c'est un homme certes discret mais redoutablement efficace.

 

Lucien, mon ami, je t'embarquerais bien dans notretransat650, au moins :

- pour tout ce que tu as envie d'y faire ou d'y rien faire,

- comme équipier d'entraînement,

...

Repost 0
Published by notretransat650.fr - dans ...mes "amis"...
commenter cet article